Archives pour la catégorie France Culture (France)

Sur la Route… des méandres, des clairières et des gens

L’émission Sur la route n’est pas tout à fait ordinaire. La productrice nous propose des rencontres, des découvertes. Parfois des lieux, parfois des gens. C’est toujours plein de sourires, (ceux de Julie Gacon mais aussi ceux qu’elle sait repérer chez ses hôtes d’une semaine, d’un jour, d’une émission…). Plein de sons, de sonorités. Et plein de mots, d’attention, d’histoire en train de se faire, de se vivre, de se sentir…

Quelques rencontres, parmi d’autres…

François @fmeroth

Dimanche 31/12/2015 – L’esprit Public – L’enlisement de la crise des migrants

Philippe Meyer, l’Esprit public, l’enlisement de la crise des Migrants

Femmes et Enfants à l’abandon, Lesbos ou le voyage de l’enfer.

Les photos se succèdent
Les corps rejetés par les flots
Les femmes jupes relevées
Les enfants bleus de froid
Les bébés du dernier sommeil
Et le deuil..

55% des migrants en provenance des pays en guerre sont des femmes et enfants contre 27% en 2015 d’après Amnesty International.

Elles ont perdu leurs époux et leur famille dans ces contrées à feu et à sang et sont prêtes à braver les éléments, poussées par le désespoir au péril de leur vie.

Livrées à elles-mêmes, parquées dans des installations, dortoirs et sanitaires mixtes et précaires elles font face au harcèlement sexuel et les violences qui peuvent s’ensuivre.

Les gouvernements européens n’ont aucun intérêt à améliorer les conditions d’asile puisqu’ils ne veulent rendre l’accès aux migrants plus facile.

Nous le voyons en France à Calais, à Dunkerque entre autres.

J’accuse cette Europe pour son manque d’humanité.
Chaque image quotidienne de plages jonchées de cadavres est le reflet des guerres que nous menons chez les autres, de celles que nous laissons faire, complices.
#jaccuse
#pasenmonnom
#jesuisFrançoise
#jesuisfrançaise
#jesuisgrincheusejoyeuse

Françoise – @Fran75GB

 

Samedi 13/02/2016 – La Suite dans les Idées

Sylvain Bourmeau avec comme invité Abram de Swann, sociologue

« Le mal n’est jamais banal: comprendre la violence de masse. »

Sylvain Bourmeau commence son émission par une liste exhaustive, sinistre recueil d’exterminations, de l’Afrique du Sud-Ouest, aux Arméniens, Ukrainiens, Juifs, Cambodgiens, Bosniaques, Rwandais et autres victimes de génocides à travers le monde.

Je me suis vue sur une petite chaise de la Cour des Invalides à l’hommage des victimes du 13 novembre 2015, glacée par cette liste de noms dans cette grisaille de plomb.

Abram de Swann insiste sur le fait que l' »on oublie, on ignore, on nie ».

Je dirais au niveau individuel c’est un mécanisme de protection, on réprime la douleur pour ne pas souffrir. Au niveau de politique nationale, comment a-t-on pu oublier de janvier à novembre 2015? Mais comment? Quel déni de réalité, quelle incompétence!!

Quant au niveau de politique internationale il s’agit pour moi d’une complicité silencieuse. D’où le fait, à mon avis, comme il l’indique, que peu de ces crimes de guerre soient punis. Il a cité 3 faits de guerre seulement:  les nazis allemands, le massacre rwandais, et l’ex-yougoslavie.

Je pensais à une discussion que j’avais eue avec un twittos l’autre jour, qui me disait « tu es contre la déchéance de nationalité? » Et j’ai répondu « oui je veux que les criminels soient jugés et punis et non évacués, je veux qu’on garde en mémoire et qu’il y ait transmission à travers les générations ».

Abram de Swaan a fait cette remarque, humour noir, à ses étudiants, et dont l’impact me pétrifie: « Mass murderer is the safest job on the planet! »

Dans son analyse de la mise en place de ces mécanismes de haine raciale ou ethnique qui se développent, il signale
tout d’abord « les plaisanteries de haine pointue »
puis le rôle de « l’appareil d’Etat » qui laisse installer « des séparations », troisième point  » l’interaction directe entre les gens: quand à un certain moment ils commencent à s’éviter les uns les autres, à être génés d’être vu avec cette personne, autre, différente et finalement quand ils commencent à internaliser comme appartenant à leur émotion propre, une certaine haine et mépris de l’autre. »

Je pense 1. que le rôle de l’Etat est de rassembler et non de diviser les Français comme nous l’avons vu sous Nicolas Sarkozy et nous le voyons encore avec cette mascarade de déchéance de nationalité
2. que le FN emploie cette tactique sournoise de salissure et d’exclusion. On le voit dans la gestion des communes dont ils sont maires, que ce soit dans l’art censuré, les repas de cantine, les listes scolaires ethniques et la garde bitteroise.
Et je dis soyons vigilants, méfions-nous, dénonçons.

Je vous invite à écouter le reste de ce podcast dont la portée actuelle me semble essentielle pour notre compréhension des événements en cours.

#jeveuxcomprendre
#jesuislucide
#jesuisFrançoise
#jesuisfrançaise
#jesuisgrincheusejoyeuse

Françoise – @Fran75GB