Archives pour la catégorie Non classé

Cynthia Fleury aux Matins de France Culture

Photo iphone: Pivoine rouge de Printemps

« Dernières réflexions avant le vote, avec Cynthia Fleury ». C’était Nicolas Martin et non Guillaume Erner ce matin.

lien: https://www.franceculture.fr/emissions/linvite-des-matins/dernieres-reflexions-avant-le-vote-avec-cynthia-fleury

Nicolas Martin: » Avez-vous le sentiment que cette campagne, et la configuration à quatre auquel elle aboutit, circonscrit les limites d’un système politique? »

« Cynthia Fleury: » En tout cas elle donne à voir pas mal de choses, alors inédites et qui renforcent quand même des choses qu’on sait depuis 2007. Il y a plusieurs choses:

D’abord je dirais qu’on a eu une campagne très particulière qui a monopolisé des sujets en commun au final assez peu nombreux. Il y a eu une petite polémique autour du nombre de fonctionnaires, la gestion du service public; en deuxième temps autour du revenu universel, donc le rapport au travail; un autre temps sur Europe, euro etc; et la Sécurité sociale. »

Et quel regret de voir si peu de sujets traités dans cette atmosphère de télé-réalité..

« En gros c’est ça qu’il y a eu en commun mais qu’est-ce qui a unifié la campagne sinon la question de la boite noire de la vie institutionnelle et parlementaire au travers des affaires mais pas que c’est une vraie question sur qu’est-ce qui est légal, qu’est-ce qui est légitime et comment on fait évoluer cela, ce manque de transparence de la vie publique et ça a unifié grandement la campagne. »

Oui sur cette question de transparence nous sommes à la traîne en France et la corruption qui va avec! Nous gardons au pouvoir et parmi nos élus des gens corrompus qui n’y ont rien à faire! Merci pour l’exemplarité!

« En deuxième temps je dirais qu’il y a deux grandes conceptions du pouvoir qui s’affrontent, une conception jupitérienne du pouvoir, prime au leader charismatique ou en tout cas la volonté de ressembler à ça et une autre conception plus mature mais qui peine se faire entendre, sur une gouvernance, une idée de gouvernance plurielle, donc deux manières de comprendre la manière d’incarner le pouvoir, est-ce que c’est la personnalisation ou est-ce que c’est quelque chose de différent. »

Je fais partie de ceux qui n’aiment pas cette personnalisation du pouvoir exécutif surtout. Je trouve que c’est dangereux oui. 

« Vous avez également quelque chose de nouveau mais qui est pas si nouveau que ça aussi, l’arrivée d’un troisième homme, d’une troisième voie qui n’a jamais été aussi cartographiée en France donc ça c’est quand même étonnant. »

Il y avait eu Jean Lecanuet fut un temps..Il y a eu cette troisième voie, d’ailleurs si Macron se fait soutenir par Bayrou c’est bien pour la représenter telle qu’elle a toujours été, mi-figue mi-raisin..

Nicolas Martin: » Il y a quelque chose d’inédit malgré tout, c’est qu’on assiste à une sorte de faillite des deux partis traditionnels. Ça, c’est indiscutable. »

Cynthia Fleury: » C’est indiscutable. On a encore une fois une re-cartographie. En même temps on a une polarisation qui se dit différemment, que gauche et droite n’ont pas disparu loin de là. Ils sont même assez réaffirmés avec en même temps une troisième voie et en même temps une demande de la part des Français d’avoir de nouveaux représentants. La gauche et la droite sont toujours là mais est-ce que c’est tel grand parti qui a le monopole de cette gauche ou de cette droite non. Donc ça, ça se reconfigure. »

Nicolas Martin: » Si on additionne les intentions de vote pour les deux grands partis de gouvernement, évidemment ce sont des sondages donc il faut faire attention, à savoir les Républicains et le Parti Socialiste, on arrive péniblement à 30% même un peu moins. Aujourd’hui plus de 2/3 des électeurs vont se prononcer en dehors des grands partis de gouvernements. C’est quelque chose pourtant de très inédit dans la Ve République. »

Ça ne fera pas de mal je me suis dit..que du bien qu’ils se remettent en question tous ces carriéristes..

Cynthia Fleury: » Ce n’est pas nécessairement inédit, je veux dire par là qu’il y a depuis toujours une prime à l’abstention et à l’abstentionnisme non plus comme désintéressement mais presque pour montrer que l’on s’intéresse aux politiques et que l’on refuse ce qui est présenté comme le choix, donc si vous voulez c’est un nouveau rôle de l’abstention et d’ailleurs vous avez de nouveau encore eu un grand nombre de personnalités qui ont défendu la question du vote blanc, comptabilisation du vote blanc et voire même comptabilisation de l’abstention, considérant qu’on ne peut pas valider une élection présidentielle avec autant d’abstentions, c’est que ça dit quelque chose sur les prémices de ce qui est proposé, et ça pour l’instant nous n’y répondons pas et bien évidemment ça fait des crises ensuite, une scission pour celui qui va gouverner parce que de fait il n’est pas ressenti comme légitime par 2/3 des votants. »

Si le vote blanc avait été comptabilisé, j’aurais pris la décision de voter blanc mais une abstention c’est un refus mais aussi un renoncement, un abandon du système démocratique et je n’en suis pas là.

Non, je suis dégoûtée par le cirque de cette campagne, empirée à mon avis par les Primaires. Et ça dure depuis si longtemps, je ne regarde plus la télévision, je n’en peux plus. Suis-je la seule? Non mais franchement je ne peux plus voir les mêmes têtes et entendre les mêmes discours, c’est de l’endoctrinement.

Puis je n’ai plus confiance. D’abord je ne vois rien de concret, et surtout de faisable dans cette mondialisation du capitalisme avec en plus le spectre de Trump et sa soif de guerre qui se profile. Ensuite je ne répéterais pas ce que j ai dit sur le Président, mais en fait il n’y a que Mélenchon qui refuse ce titre et souhaite une constituante bien que je ne voie pas que cela puisse se faire en ces temps où de plus nous avons une montée de l’extrême-droite.

Par conséquent en bonne citoyenne je voterai. Eh oui principalement parce que je ne veux pas que le Front National passe au 2e tour. Ce sera mon seul accomplissement et quelle tristesse de vous l’avouer, ce vote contre: Je me refuse à voir ce parti au pouvoir dans mon pays natal, mon pays de cœur. Jamais.

Lien de la 2e partie: https://www.franceculture.fr/emissions/linvite-des-matins-2eme-partie/dernieres-reflexions-avant-le-vote-avec-cynthia-fleury-2eme

Bon lundi chers Lecteurs et Lectrices. Ecoutez la sage Cynthia Fleury et son analyse et ce cher Nicolas Martin.

Françoise

@Fran75GB

La matinale du samedi… à France Culture

Ben mazette…

Le samedi matin, France Culture a décidé cette année de nous offrir des temps longs, inventifs et rêveurs…

Voici en effet une des autres excellentes surprises de cette grille de rentrée. L’arrivée discrète de Caroline Broue est un beau cadeau pour ceux qui ont surtout le samedi pour radioter tranquille. Caroline Broue est doublement transfuge : de la semaine et du méridien… Elle nous arrive le samedi matin, bien tôt et c’est parfait.

« Les idées ont de la culture », (excellente partie mais pour le titre, on restera… euh… discrets ? ), puis « Initiatives citoyennes »… Alors là, je pense qu’il y a en effet un vrai « truc » à creuser… RadioDebout a-t-il déjà proposé des pistes ? En tout cas, c’est un bel enjeu qu’il y a là !

Le timing est calme mais soutenu. Ici pas trop de découpages, pas d’enchaînement infernal de rubriques et d’intervenants. Du temps donné aux gens, au son, au fond.

Bravo Caroline !

Et c’est ici : http://www.franceculture.fr/emissions/la-matinale-du-samedi

Les 29e Rencontres de Pétrarque: » Comment concilier sécurité et liberté? »

par Jean Birnbaum sur @france culture dans les Archives le 21 juillet 2015

 » Comment  concilier sécurité et  liberté? »

« Les militaires qui  font partie du paysage urbain, les boites noires, le chalutage pour récolter des données, loi votée avec une large majorité suite aux attentats. »

Étaient présents Christiane Taubira, Garde de Sceaux de l’époque qui citait Barbara: « Qu’as-tu fait Liberté de ceux qui voulaient te défendre? » Et on lui a demandé ce qu’elle pensait du 14 juillet en tant de défilé militaire, « ce n’est pas ce que représente le 14 juillet, a-t-elle dit. » Elle a écrit un livre « Paroles de Liberté ».  » Le 14 juillet est un moment historique, la Nation française est une Nation civique, pas une Nation recroquevillée, une symbolique d’Unité.

Mon père me l’a souvent dit pour les mêmes raisons je pense, ce défilé de pouvoir militaire on l’a depuis De Gaulle, non? Vous me contredirez s’il le faut, ainsi on a vite oublié les valeurs de 1789 de Liberté, Egalité, Fraternité qui étaient le sujet de ces Rencontres.

Quand je vois la valeur de Liberté écrite sur les murs, je me dis Liberté d’un peuple, notre liberté nationale mais aussi notre responsabilité de la protéger, or on nous l’a grignotée puis on nous l’a enlevée brutalement cette liberté collective avec l’application d’une loi anti-populaire après l’autre. 

On disait nous protéger du terrorisme et en même pas 6 mois on se retrouve sous un Etat totalitaire qui gouverne par décret, déploie les CRS pas seulement contre les casseurs mais contre les manifestants donc bafoue le droit de manifester, qui veut nous retirer nos victoires de liberté populaire pour les donner au patronat qui se lamentera toujours de ne pas avoir assez.

Et de quel Etat parlons-nous, d’un Etat gouverné par un parti socialiste mais comment a-t-on pu en arriver là je me demande souvent, comment ai-je pu moi citoyenne me tromper à ce point et pourtant j ai lu Daladier dans les livres d’Histoire..

« Liberté et sécurité doivent fonctionner ensemble, je ne vois pas qui aurait des responsabilités politiques et pourrait dire qu’on ne se soucie pas de la sécurité parce qu’il faut garantir les libertés. Il faut trouver la bonne mesure et je parle de mesure je ne parle pas d’équilibre..dans la loi fondamentale on ne parle pas de sécurité on parle de sûreté. »

Attention aux restrictions des Libertés!

« L’historienne Michèle Riot-Sarcey vient d’obtenir le Prix Pétrarque de l’Essai France Culture – Le Monde pour son livre « Le procès de la liberté » (La Découverte). A ce titre, elle prononcera la leçon inaugurale des prochaines Rencontres de Pétrarque le 11 juillet prochain. » sur @franceculture et nous suivrons..

Chers Lecteurs et Lectrices vous trouverez le lien dans les Archives j’espère, je le cherche encore, j’avais enregistré les dernières émissions..sorry..

Un poème pour me faire pardonner?^^

Liberté

Paul Eluard

Sur mes cahiers d’écolier
Sur mon pupitre et les arbres
Sur le sable sur la neige
J’écris ton nom

Sur toutes les pages lues
Sur toutes les pages blanches
Pierre sang papier ou cendre
J’écris ton nom

Sur les images dorées
Sur les armes des guerriers
Sur la couronne des rois
J’écris ton nom

Sur la jungle et le désert
Sur les nids sur les genêts
Sur l’écho de mon enfance
J’écris ton nom

Sur les merveilles des nuits
Sur le pain blanc des journées
Sur les saisons fiancées
J’écris ton nom

Sur tous mes chiffons d’azur
Sur l’étang soleil moisi
Sur le lac lune vivante
J’écris ton nom

Sur les champs sur l’horizon
Sur les ailes des oiseaux
Et sur le moulin des ombres
J’écris ton nom

Sur chaque bouffée d’aurore
Sur la mer sur les bateaux
Sur la montagne démente
J’écris ton nom

Sur la mousse des nuages
Sur les sueurs de l’orage
Sur la pluie épaisse et fade
J’écris ton nom

Sur les formes scintillantes
Sur les cloches des couleurs
Sur la vérité physique
J’écris ton nom

Sur les sentiers éveillés
Sur les routes déployées
Sur les places qui débordent
J’écris ton nom

Sur la lampe qui s’allume
Sur la lampe qui s’éteint
Sur mes maisons réunies
J’écris ton nom

Sur le fruit coupé en deux
Du miroir et de ma chambre
Sur mon lit coquille vide
J’écris ton nom

Sur mon chien gourmand et tendre
Sur ses oreilles dressées
Sur sa patte maladroite
J’écris ton nom

Sur le tremplin de ma porte
Sur les objets familiers
Sur le flot du feu béni
J’écris ton nom

Sur toute chair accordée
Sur le front de mes amis
Sur chaque main qui se tend
J’écris ton nom

Sur la vitre des surprises
Sur les lèvres attentives
Bien au-dessus du silence
J’écris ton nom

Sur mes refuges détruits
Sur mes phares écroulés
Sur les murs de mon ennui
J’écris ton nom

Sur l’absence sans désir
Sur la solitude nue
Sur les marches de la mort
J’écris ton nom

Sur la santé revenue
Sur le risque disparu
Sur l’espoir sans souvenir
J’écris ton nom

Et par le pouvoir d’un mot
Je recommence ma vie
Je suis né pour te connaître
Pour te nommer

Liberté.

Paul Eluard

Poésie et vérité 1942 (recueil clandestin)
Au rendez-vous allemand (1945, Les Editions de Minuit)

Francoise

@Fran75GB

 

Poèmes 2.

Délicatesse..

Pour l’hôtesse

De ces lieux,

Cherche le juste-milieu

Sans apport de tristesse..

Éclaire encore

Le décor

De mon quotidien,

Sois-en le gardien.

Décembre

J’écoute la chaleur 

de ta voix

et je n’entends plus

Je regarde la neige

qui fond

et je ne vois plus

Les sons

Les teintes

de décembre 

disparaissent 

dans l’air gelé 

Il ne reste que 

le souvenir 

des parfums de l’été

Sourire

Adoucir ce gâchis..

Illuminer mon ressenti,

Voici

Pour aujourd’hui..

Quand c’est tâche

qui fâche

On comptera le labeur

Des heures

Mais s’il s’agit

De magie..

Alors tout est à ta merci..

Descente

Le train file parmi les vergers,
Le long de multiples rivières..

Les arbres diffèrent
Les collines plus arides
L’herbe plus jaune
Les maisons ont cette couleur..

Au bout du compte le sud,
Ses rives, ses flots, ses peuples..

Souvenirs d’enfance (suite)

Balcon. Barcelone

Good times

Derrière les Tuileries

Près de la Rue de Rivoli

Dans cet appartement ancien

Émerveillement  balzacien

Famille, cousin, cousine

Dans l’arrière-cuisine

Autour de la table familiale

Loin de la guerre coloniale

Jeux enfantins

Guignol et pantins

Chaleur, émotion

A la recréation

Dans le jardin

Autour du bassin

Petit bateau

Flotte sur l’eau..

Anecdotes minuscules

Un jour j’ai marché des kilomètres pour acheter de la cire à cacheter pour mon père. Il avait le rhume des foins et devait la mettre dans sa poche. J’en ai trouvé de la beige. Quand je suis rentrée il m’a dit: Ah non il fallait qu’elle soit rouge. J’avais huit ans.

Donc..

les photos souvenirs nous lèguent des anecdotes..comme un héritage visuel, une trace indélébile…

Quand les images fusionnent, quand les couleurs composent et les silhouettes s’enlacent, je divague..

 

Poèmes..

Londres la nuit..

J’ ai rêvé en marchant dans la ville

Sous la pluie je t’ai surpris

Dans le brouillard je t’ai surpris

L’air tranquille..

Esquissant un sourire

Enfin une ébauche

Approche gauche

Mes yeux y souscrire..

 

L’hiver la rue

Sur le trottoir

Un homme au visage abattu

Arpentant la cité-dortoir

L’aideras-tu

Toi le passant de la peur

Qui pour l heure

S’écarte de l’étranger 

Sans le soulager

Sans le soutenir

Seulement s’abstenir

Quand l’homme est dans le besoin

En silence dans son coin.

 

Le jour..

Le territoire 

autour de moi

c’est toute une histoire

que l’on contera

dans la joie

En un jour

a-t-il dit

et sans interdit

dès le lever

jusqu’au coucher

il y aura tout pour

un chant cajoleur

un arbre en fleurs

une terre dansante

une âme caressante..

De retour..

Vagues de toutes les couleurs

Dans cette rue londonienne 

Visages de chaleur

Mémoire ancienne

De regards retrouvés

Au hasard des étals

De rencontres esquivées

Dans une foule létale

De mains qui chavirent

Au passage

Ce fut un plaisir

de retour de voyage..

Ahhh Deal et les Browns, GB

suite pour mon cousin Roger qui voulait en savoir plus..:))) bin tu t’en souviens? Tu es venu à mon mariage! Ahhhhh nostalgie??^^

Mr. Brown était cordonnier et philosophe! Dans les années 70 il m’a emmenée à ma première réunion du W.E.A, the workers’education association je crois bien. C’était un professeur d’Oxford qui faisait les cours. Je ne me souviens plus de son nom quel dommage! Un grand Monsieur! J’ai tout appris sur l’histoire de l’Angleterre, le Marxisme, la lutte des classes. J’ai rencontré des syndicalistes, des mineurs, des membres du Parti Travailliste et du Parti Communiste anglais.

La vie était rude. En 1973 Edward Heath avait mis le pays au chomâge partiel, the three-day-week. C’était un désastre. Le pays grondait et les mineurs étaient les premiers affectés. J’allais donner un coup de main,  j’allais aux mines distribuer Le Morning Star, que l’on peut toujours acheter ou trouver en ligne de nos jours.

Je pense que je suis partie comme au pair après le bac. J’étais dans une farmhouse perdue dans la campagne, une famille de fous, lui un artiste, elle son esclave et deux garnements impossibles. J’étais bonne à tout faire pour 5 livres sterling par semaine à l’époque. J’avais un jour de congé et j’allais chez les Brown dès la veille et on allait dans les pubs avec le fils Brown et Les mon futur mari. Il avait une Ford Popular orange et passait tout son samedi à la bricoler.

J’allais dans sa famille, son père travaillait pour les chemins de fer anglais, sa femme faisait des ménages..la maison n’avait pas de salle de bains on chauffait la bouilloire dans la cuisine pour se laver et on allumait le gaz pour se chauffer, les toilettes étaient dehors près de la remise à charbon. Mais il y avait un grand feu de cheminée dans le salon et Nessie, la mère de Les faisait des rock cakes et des scones le vendredi soir suffisamment pour le week-end et le samedi soir elle mettait son make-up et elle allait au Bingo, elle gagnait toujours que ce soit des sous ou la dinde de Noel, ainsi elle bouclait ses fins de mois, achetait ses cigarettes..je vous l’ai dit la vie était rude mais on était jeunes., il y avait la musique, la bière, le foot, les amis..Nessie fabriquait son propre vin, de la liqueur plutôt, les Brown aussi je crois..

La semaine on travaillait dur j’avais commencé comme femme de ménage au Royal Hotel à Deal pour £5.50 a week, puis j’avais trouvé un poste de vendeuse chez Riceman’s of Canterbury pour £12.50 a week, une sorte de Galeries Lafayette.. Ils venaient nous chercher en minibus tôt le matin, on passait par des villages..je travaillais au Young Generation Department, on vendait du Cacharel je me souviens. On passait notre semaine à tout briquer, la chef nous aurait fait nettoyer les tuyaux si elle pouvait..Il n’y avait des clients que le week-end et on n’avait pas le droit de rester bras croisés. Une fois par mois, je m’achetais une assiette de Denby pottery.

Suite au prochain numéro…

Françoise

@Fran75GB

 

 

The Panama Papers, Podcast hebdomadaire du Guardian.

Podcast daté du 7 avril 2016: David PeggLuke Harding et l’éditrice politique Heather Stewart faisaient partie de l’équipe qui enquêtait  sur les Panama Papers, présenté par Tom Clark

Lien: http://www.theguardian.com/politics/audio/2016/apr/07/the-panama-papers-politics-weekly-podcast

Le podcast commence par une déclaration de David Cameron disant qu’il n’a pas de compte offshore etc..

« Avoir des comptes offshore n’est pas illégal en Grande-Bretagne, il suffit de les déclarer. »

« Pourquoi quelqu’un voudrait ouvrir un compte aux îles Virgin par exemple? Pour échapper aux impôts est l’explication la plus simple mais la plus sinistre serait d’avoir une activité criminelle, de blanchir de l’argent sale par exemple. Il y a l’idée du secret bancaire, les gens cachent leur identité derrière une société anonyme, ce qui rend une enquête ou recherche difficile.  »

« On parle de vie privée mais  si vous êtes un premier ministre ou un dictateur et vous êtes impliqués, les journalistes ont raison d’écrire des articles tels que les Panama Papers. Nous avons été fascinés par les matériaux que nous avons reçus. Moi-même, dit Luke Harding, je travaillais sur les comptes de Poutine ou l’argent de son meilleur ami.  »

« En ce qui concerne le père de David Cameron, Ian  Cameron, était un des directeurs de Blairmore Holdings Inc, un fond d’investissement, inscrit au Panama mais géré depuis les Bahamas.  »

A lire l’article explicatif:

http://www.theguardian.com/news/2016/apr/04/panama-papers-david-cameron-father-tax-bahamas

Tom Clark: » Alors Downing Street a d’abord dit qu’il s’agissait d’une affaire privée puis a été obligé de révéler de plus en plus sur cette affaire privée avant de certifier que personne de la famille proche n’allait bénéficier de tout cela. Est-ce que David Cameron a réglé le problème? »

Heather Stewart: » Number 10 pense qu’il faut passer à autre chose maintenant, Cameron est dans le Devon aujourd’hui, il parle de l’U.E., le référendum et espère changer d’agenda mais il y a des questions auxquelles il n’a pas répondu. Il a dit qu’il a dit qu’il n’y avait pas de fonds offshore dont ni lui ni sa famille ne bénéficierait à l’avenir mais nous ne savons pas s’ils en ont bénéficié par le passé et cette réponse initiale sur le fait que ce soit une affaire privée, cela explique beaucoup sur le climat ambiant et l’attention du public qui ne pense pas que ce soit acceptable de dire que c’est une affaire familiale et personnelle. Donc il est surement sous pression de faire quelque chose maintenant. »

Tom Clark: » Alors Blairmore Holdings Inc est maintenant enregistré en Irlande donc il ne s’agit plus d’un fonds offshore non Heather? »

Heather Stewart: » C’est une question à laquelle nous n’avons pas trouvé de réponse, il y a toute une discussion autour du statut de l’Irlande maintenant. »

« Même chose en Islande, ils ont dit que c’était une affaire privée mais les Islandais ne l’ont pas accepté. »

« Cameron ne veut pas accepter que la fortune familiale a été construite sur cette industrie offshore et que Blairmore Holdings Inc n’ a pas payé d’impôt au Royaume Uni depuis plus de trente ans! Il faut être aveugle pour ne pas avoir que David Cameron vient d’une famille très aisée: il aurait pu reconnaître les actes de son père et dire qu’il allait encourager la transparence mais il a voulu invoquer sa vie privée et par là-meme s’est enfoncé. »

Tom Clark:  » en 2013 David Cameron s’en prenait aux célébrités qui avaient des comptes off shore et ne payaient leurs impôts au Royaume-Uni puis s’était adressé à l’U.E et leur écrivaient des lettres.

Heather Stewart: »Oui alors que l’U. E avait dit d’accord allons vers plus de transparence et publions le nom des bénéficiaires de ces comptes, on a trouvé une lettre hier de Cameron disant que les trusts c’était différent, c’était familial et légitime. »

David sur l Islande et le Pakistan:  » Pour le Premier Ministre d’Islande, il n’avait jamais révélé la compagnie de son épouse, et dans le cas du Pakistan le Premier Ministre Pakistanais avait acheté des propriétés en Grande-Bretagne à travers des sociétés offshore. Apparemment il y a 12 chefs de gouvernement nommés dans ces dossiers. Le Président de l’U.E.A possède des millions dans l’ immobilier à Mayfair. Et  ce qui est flagrant c’est qu’il y a tout un réseau de comptables et d’avocats anglais à Londres ou à l’Île de Man  qui rendent la chose possible. Et j’ai découvert une histoire qui impliquait les filles du Président d’Azerbajan qui n’est pas un démocrate, qui possède des propriétés au Royaume Uni grâce à des avocats de Knightsbridge qui mentent sur les formulaires officiels.

Ce que j’essaie de dire c’est que c’est notre problème, celui de notre classe politique et que nous devons nous regarder dans le miroir. »

Heather:  » C’est ce que nous faisons, c’est une industrie anglaise » et ajoute David » oui et nous fermons les yeux car en période d’austérité que ce soit de l’argent d’oligarques ou autres propriétaires, c’ est de l’argent utile. »  » Mais c’est tout à fait faux de penser ainsi et quand on voit comme ils spéculent sur le marché immobilier, on ne peut plus s’acheter un appartement à Londres. »

Heather: » C est là où on devrait entendre les travaillistes et les fans de Corbyn, l’affaire de l industrie de l’acier que les conservateurs ont coulé et cette histoire de comptes offshore. »

Chers Lectrices et Lecteurs, je pense que le Premier Ministre anglais devrait avoir la décence de démissionner mais il ne le fera pas. En France nous avons vu apparaître les noms habituels de Cahuzac et de Balkany, un coup à gauche, un coup à droite, sans parler de Chatillon ami des Le Pen et de DSK..enfin cela nous laisse à peine surpris et c’est ce que je déplore..il ne faut pas s’habituer à la corruption et si François Hollande et l’Europe veulent faire quelque chose d’utile on les attend au tournant..On n’appellera pas cela La Longue Marche ni En Marche^^ mais on sait que la route ne sera pas facile et pleine d’embûches..

Francoise

@Fran75GB

 

 

Pour conclure il faut voir..

Toujours les grillages et barbelés

Les mains gelées

Les enfants portés

Les petits confortés

Les cris, les appels

Irréels….femme

Les femmes et enfants se soutiennent

Regardez citoyens, citoyennes

epa03978206 New arrivals of Syrian refugees cross from the east of Jordan border with Syria near Royashed Town, Jordan, 05 December 2013. Syrians fleeing violence in their country continue to cross into Jordan every day in search of safety. Most are exhausted and desperately in need of help. EPA/JAMAL NASRALLAH

Le père marche l’air décidé

Sur ses épaules l’enfant intimidéenfants

Une fois au camp..autour du robinet..

pas de jardinet..

Le-nombre-de-refugies-syriens-depasse-les-4-millions

Françoise

@Fran75GB

Photos: Le Figaro, Ici radio canada, europe 1

L’U.E. alliée ou ennemie?

D’après London School of Economics public lecture podcast, 3/03/2016, avec Dr. Caroline Lucas, députée de Brighton Pavilion, membre du Green Party. 

lien:http://www.lse.ac.uk/newsAndMedia/videoAndAudio/channels/publicLecturesAndEvents/player.aspx?id=3425

Compte-rendu, extraits entre guillemets et commentaires personnels en italique. Vous allez entendre un autre son de cloche que celui de Cameron et ses amis..^^

« Nous faisons face à un désastre humanitaire, la crise des réfugiés sur le continent s’aggrave de jour en jour. Nous sommes témoins de scènes de désespoir juste à quelques kilomètres à Calais, et à 1600 km d’ici à la frontière entre la Grèce et la Macédoine. Ces événements nous interrogent sur le peuple que nous sommes et l’Union Européenne que nous voulons construire. Puisque que le spectacle de David Cameron et sa négociation avec Bruxelles est terminé nous pouvons débattre si nous voulons rester dans l’U.E ou partir. »

Oui et nous ne pouvons ignorer ce désastre humanitaire et sa gestion désastreuse des 2 cotés de la Manche.

« On ne peut savoir si c’est le bon moment pour faire un référendum pour ou contre la sortie de l’U.E, en tout cas pour ceux d’entre nous qui veulent voir une U.E ouverte et progressiste, fondée sur l’Etat de droit et les droits de l’homme, diverse et inclusive, une Union solidaire entre ses peuples et leurs citoyens, offrant un avenir pour nos enfants comme celui pour lequel nos parents se sont battus et ralliant l’énergie des 500M d’habitants pour construire un monde meilleur pour tous. »

L’idée du référendum est ridicule, c’est la pochette surprise électoraliste que nous avons déjà vue en 1975..on la ressort quand on est à court d’idée en politique intérieure et on veut faire croire aux citoyens britanniques que c’est la source de leurs problèmes.

« Pour ceux d’entre nous qui veulent une U.E démocratique, la maniéré avec laquelle la Grèce et ses habitants ont été humiliés récemment a été plus que troublante. Cela nous rappelle les années 60 et 70 où la Communauté Européenne paraissait être un club pour riches, une exploitation des travailleurs par le patronat et une façon de bloquer la venue d’un Etat socialiste. Certains élus de gauche ont même exprimé l’idée de quitter l’U.E. pour construire une société plus juste en dehors mais c’est le cœur qui parle, il n’y a pas de preuve réelle que l’on ne puisse construire une Union Européenne fondée sur la justice sociale.  »

Et nous qui avons laissé faire cette humiliation grecque mais aussi celle de l’Italie, de l’Espagne et du Portugal, nous sommes coupables. Oui je répète coupable d’accepter notre confort quotidien et de laisser ces gens vivre de troc, d’accepter 25% de chômage, de mendier dans les rues, d’envoyer leur jeunesse à l’étranger accepter des petits jobs de baristas et autres alors qu’ils sont diplômés..

« Les 2 grands défis auxquels nous faisons face sont les suivants, le premier est politique, le Conseil des Ministres qui représentent les 28 pays membres  qui est la source principale de pouvoir dans l’U.E. , a une majorité de membres de droite et par conséquent la politique du Conseil et de l’Union penche à droite. Et si nous voulons changer ce système nous devons travailler avec les autres partis progressistes européens. Mais ce n’est pas parce qu’en 2016 nous avons des leaders de droite que nous devons abolir l’institution de la même manière que nous n’allons pas abandonner notre démocratie parlementaire parce que nous avons un gouvernement conservateur et réactionnaire au pouvoir.  Ainsi je suis frustrée par les échecs successifs des Nations Unies, je suis en désaccord sur leur politique, par exemple la guerre contre la drogue et leur soutien à la mondialisation mais est-ce que je pense que la Grande-Bretagne devrait quitter les Nations Unies?? Absolument pas! »

Une grande oratrice je trouve et quels exemples!!

« Ceci nous mène au second défi auquel nous faisons face dans l’U.E, comment rendre cette union plus appropriée pas seulement en Grande-Bretagne mais aussi sur le continent. Il n’y a pas que la Grande-Bretagne qui se pose et s’est toujours posée des questions sur l’UE vu ses particularités nationales, les autres pays membres ont aussi perdu confiance. Donc il nous faut mener deux combats, celui d’encourager des réformes progressistes dans l’UE et aussi de se battre pour sa survie. C’est un défi considérable pour ce référendum. »

Je pense que cette introduction est claire et je vous laisse « enjoy » la suite..moi je suis plus cynique que Dr. Caroline Lucas..Je pense que c’est trop tard pour sortir de l’UE: on est trop financièrement liés et engagés et je ne parle pas de la Grande-Bretagne qui n’est pas dans l’Euro zone…Je pense que cette droite qui mène l Europe dont elle a parlé n’est que le reflet de la droite nationale des pays membres et même en France le PS mène une politique de droite et s’accorde avec Madame Merkel à fermer les frontières, à garder une politique de bas salaire et protéger les Gattaz de ce monde, à faire croire à l’innovation alors qu’il s’agit de délocalisation vers les pays européens où le budget salarial est bien moindre et le bénéfice plus intéressant pour les actionnaires de société. Cette Europe Dr. Lucas est un club de riches, en sortir serait une catastrophe pour le commun des mortels mais c est l’Europe du capital ne nous mettons pas d’œillères. Il faudra plus que des réformettes pour construire un monde meilleur.

Françoise

 

@Fran75GB