Archives pour l'étiquette Etat

« On peut dire qu’un gouvernement est parvenu à son dernier degré de corruption, quand il n’a plus d’autre nerf que l’argent. » J-J Rousseau

photo iphone: Aria ou l’art félin de se faufiler entre le vase et la statuette..

Je n’ai pas aimé le pacte de responsabilité et de solidarité de ce quinquennat, (http://www.economie.gouv.fr/pacte-responsabilite). L’idée de chercher du travail  pour les chômeurs est toujours honorable mais là on s’est fait avoir..les entreprises ont vu leurs charges baisser et leurs bénéfices croître et la France a vu le chômage augmenter plus que jamais. Pour Gattaz et ses confrères ce ne sera jamais assez. 

Bien triste France, me dis-je quand je lis le rapport sur la pauvreté croissante  http://www.inegalites.fr/spip.php?article270

On essaie de manipuler les chiffres, de balayer sous le tapis mais les images ne peuvent s’effacer..

homme-mendie-300x200

dailygeekshow

pauvrete-2

Ouest-France

pauvrete1

http://tpejp.e-monsite.com/pages/la-pauvrete-en-france.html

et nous passons…

Donc j’ai voulu écouter Raphaël Lio1gier, philosophe et sociologue, invité d’Olivia Gesbert à la Grande Table de France Culture, parler du plein emploi..

lien: https://www.franceculture.fr/emissions/la-grande-table-2eme-partie/le-plein-emploi-un-paradigme-depasse

A l’écoute chers Lecteurs et Lectrices!

Bon jeudi

Francoise                   @Fran75GB

 

 

 

L’Etat d’Urgence, six mois de plus..

D’après les Matins de France Culture avec Olivia Gesbert et Maurice Tubiana, avocat, président d’honneur de la Ligue des droits de l’homme (LDH). Alors que les 2 chambres vont voter sur l’Etat d’Urgence aujourd’hui.

lien: http://www.franceculture.fr/emissions/l-invite-des-matins-d-ete/comment-depasser-l-etat-d-urgence

J’ai écouté cette émission avec beaucoup d’attention. Maurice Tubiana a nommé les choses. C’est important de dénoncer les irrégularités de cet Etat d’Urgence qui ne peut que conduire qu’à des dysfonctionnements de l’Etat de Droit, ce qu’on appelle les « bavures » je dirais, pas seulement policières mais les bavures étatiques, les abus de pouvoir qui ne résolvent pas la situation. 

Le « vivre ensemble » c’est ce que Cynthia Fleury appellerait  » un récit commun » mais je ne le vois pas. Exemple: J’écoutais d’abord #Jeunesse2016 et Marie Victoire de..catholique du 8e arrondissement de Marseille qui n’avait jamais côtoyé les quartiers nords et a fait cette rencontre choc quand elle est devenue adulte et psychologue.

lien: http://www.franceculture.fr/emissions/jeunesse-2016/14-marie-j-aurais-pas-imagine-travailler-dans-les-quartiers-nord

Olivia Gesbert cite Gérard Larché, Président du Sénat: » L’Etat de Droit doit s’ajuster à l’Etat de Guerre », c’est un juste paradigme selon vous alors que la menace est forte et durable et que les Français sont inquiets? »

Vichy en aurait dit autant mes amis..

Maurice Tubiana: « Le propos de G. Larché est un propos qui implique tous les renoncements…Ce processus actuel me parait extrêmement grave non seulement par les mesures qui y sont prises mais par l’esprit qui y préside.

L’Etat d’Urgence ne se contente pas de prendre des mesures ah hoc, ponctuelles durant l’Etat d’Urgence: Il modifie le code pénal, Il demande au CSA de concevoir un code de déontologie, de bonnes manières, ..pour les journalistes dans une perspective du traitement de l’information sur les actes de terrorisme.

Il va dans le cadre des mesures ponctuelles jusqu’à permettre l’arrestation pendant 4 heures d’un enfant, c’est dans le texte.Il suffira que les policiers en décident et en informent le Procureur de la République. C’est quand même la porte ouverte à la volonté du gouvernement parce que vous imaginez dans le cadre d’une perquisition qui va mettre de coté les parents et puis qui va garder un enfant pendant 4 heures de l’autre coté ou dans une autre pièce.

C’est l’interdiction de possibles manifestations à la seule volonté du gouvernement puisque il pourra interdire s’il justifie qu’il n’a pas les effectifs nécessaires. Qui va démontrer que le gouvernement n’a pas les effectifs? Cette conjugaison de mesures ad hoc et de mesures de fond est extraordinairement préoccupante non seulement par le contenu de ces mesures et par la procédure qui est suivie. »

Olivia Gesbert: » Oui mais toutes ces mesures tendent aussi vers un but, la sécurité du pays qui est quand même aujourd’hui la cible du terrorisme? »

Maurice Tubiana: » Comment vous répondre? gentiment en vous disant que c’est une erreur, un peu agacé en vous disant que ce sont des bobards que racontent un certain nombre de gens. Il y a eu 4000 perquisitions, à ma connaissance en dehors d’apologies de terrorisme, qui est déjà un délit en soi très problématique, il y a eu 2 informations ouvertes en matière de terrorisme suite à ces perquisitions-5 dit Olivia Gesbert-Nous avons eu 400 assignations à résidence, il en reste 70, est-ce que les 330 autres sont devenues..?-5 c’est peut-être 5 attentats évités dit Olivia Gesbert-Ecoutez je crains que non, d’ailleurs je pense que c’est le seul point avec lequel je serai d’accord avec le Premier Ministre c’est que affirmer qu’il existe un risque zéro est une escroquerie mais c’est aussi une escroquerie aujourd’hui de tenir aux Français un discours en leur disant « L’Etat d’Urgence vous protège. » L’Etat d’Urgence ne protège que le pouvoir de l’Etat.Il ne protège nullement les citoyens et citoyennes que nous sommes. »

Chers amis je n’ai couvert que 5 mn de cette émission que je vous recommande parce que Maurice Tubiana est un avocat et connait le droit, également il protège les Droits de l’Homme et je ne veux guère qu’ils soient fustigés. Heureusement Manuel Valls n’a pas cédé à la droite et construit un Guantanamo chez nous. Mais c’est tout.

Je vous recommanderai d’être vigilants dans votre quotidien et de rester informés, de documenter sur les réseaux sociaux et autre moyen de liberté d’expression qui nous reste ce qui se passe autour de nous.

Nous allons vers le tout sécuritaire. On veut nous faire peur et nous avons déjà peur car dans notre pays les hommes politiques veulent exploiter notre peur à des objectifs électoralistes et d’autre part nous avons une collection de fous ou pas, radicalisés et dont les actes sont facilement revendiqués par l’organisme de presse terroriste. Tout ceci sur notre sol.

Ma question du jour^^ : Où est passée la question sociale? Où est passé le changement c’est maintenant et nous voulons un monde meilleur? 

Plus que jamais, plus que jamais nous devrions nous concentrer sur cette reconstruction de la société bafouée. Que le gouvernement se soit laissé dépasser par les attentats terroristes, qui ne le serait pas, mais qu’il se soit laissé dépasser par le MEDEF , nous sorte la Loi Travail, et ait subventionné le CAC40 et j’en passe, non merci. Pendant que le gouvernement s’enfonce dans ses conflits intérieurs et perd son sens de l’orientation, l’UE reste active: »La rachète les dettes des groupes du et la richesse produite par le travail les remboursera. »

Eh oui la richesse pour certains quant à l’embauche eh bien « Selon l’Acoss, les embauches de plus d’un mois ont reculé de 2,2 % au deuxième trimestre. »
http://www.lesechos.fr/economie-france/conjoncture/0211144051696-coup-de-frein-a-la-reprise-des-embauches-2015791.php?yec078TJWpUfyjDC.99

Triste constat chers Lectrices et Lecteurs.

Francoise

@Fran75GB

 

 

 

 

 

 

« L’Etat devrait-il promouvoir le bonheur? »

 

 

Photo: Cosmopolitan.fr

Chanson de Barbra Streisand pour me faire plaisir: https://youtu.be/x9NpWs5gM84

D’après l’émission de Thinking Allowed de BBC Radio 4 présentée par Laurie Taylor le 20 avril 2016. Invités Danny Dorling, Halford Mackinder professeur de géographie à l’ Université d’Oxford et Paul Ormerod, économiste.

lien: http://www.bbc.co.uk/programmes/b077gt3g

Laurie Taylor nous explique que Danny Dorling a fait une enquête:  » Dites quels sont les 4 événements qui ont été les plus importants cette année pour vous ou votre famille? » La plupart ont répondu que rien d’important ne leur était arrivé, d’autres ont dit qu’ils avaient débuté ou terminé une relation amoureuse, étaient allés en vacances, avaient déménagé, avaient eu des problèmes de santé, ou la mort d’un proche. »

« Puis Danny Dorling a associé ce résultat avec ce que les gens révélaient sur leur ressenti du bonheur. Il pouvait donc lier les événements de la vie avec un bonheur relatif et ainsi découvrir ce qui importait le plus dans la vie des gens, et par extension quels actes de politique publique pourraient être mis en place pour les rendre plus heureux et rendre ces événements qu’ils trouvaient tristes moins tristes. »

Oh j’entends la droite anglaise s’écrier contre le Nanny State ou la droite française nous donner une leçon sur l’Assistanat ou encore les ingrats me traiter de Bisounours^^

Danny Dorling:  » J’ai lu ce document en 2010… sur le fait que les choix économiques personnels et non seulement les gènes avaient une importance pour le bonheur. Et j’ai pensé oh cela correspond aux résultats de l’enquête. Ce que nous avons trouvé c’est que les ruptures ou la mort de proche affectaient le bonheur durant l’année, et les autres événements comme les naissances et débuter une relation amoureuse avaient un effet énergisant sur les choses matérielles comme se payer des vacances de luxe. L’année dernière l Office des Statistiques Nationales a produit les résultats suivants montrant que le montant de richesses qu’avaient les gens en actions, en immobilier ou en retraite n’augmentait pas le bonheur mais les petites épargnes oui car cela permettait d’avoir une liberté économique. »

Voilà l’extrême richesse n’apporte que des complications, la peur de la perte, de la crise financière, on compte plus qu’on respire, on se lamente..Charles Fourier le disait en 1819, cela en fait des Scrooge, c’est malsain, indécent mais je ne sais pas si cela fait le malheur de tous, pas de tous ces philanthropes qui essaient de se rattraper en s’achetant des Grâces ou des réductions d’impôts, la bonne conscience a un prix…

J ai adoré le tweet de Pizza Hut UK au rappeur Kanye West: » Stop telling everyone you need dough and try kneading some dough. We got your C.V. today. You start at 9am tomorrow. » C’est un jeu de mots parce que « dough » c’est de la pâte à pain mais aussi du fric en argot donc  » Arrête de dire à tous que tu as besoin de fric et viens pétrir la pâte. On a ton cv et tu peux commencer demain matin à 9h ». Bon on pourrait se dire qu’au royaume des aveugles les borgnes sont rois puisque Pizza Hut est une subsidiaire de Yum! Brands l’entreprise de fast food la plus riche au monde..

Laurie Taylor:  » Il y a eu de nombreuses études sur le bonheur matériel ces dernières années, les gouvernements divers se sont penchés sur la question,  où se situe votre étude? »

Danny Dorling: » Notre travail est différent parce que nous observons des événements individuels. Nous avons déterminé 34 événements qui pouvaient affecter le bonheur en un an, par exemple réussir son permis de conduire.

« L’Etat pourrait corriger certains des effets négatifs de ces événements dans la vie des gens, par exemple il y a 6000 enfants qui meurent chaque année, une des mortalités les plus élevées d’ Europe, les effets sur la personne sont dévastateurs, donc cela vaudrait la peine que l’Etat s’attache à réduire la mortalité infantile, pas seulement pour le bonheur de la Nation mais aussi pour l’importance de l’action en elle-même. En ce qui concerne la Santé nous sommes le pays d’Europe de l’Ouest qui dépense le moins, les Suisses dépensent le plus, deux fois plus que les Allemands qui dépensent 50% de plus, pourquoi est-ce que nous sommes le pays qui dépense le moins alors que nous avons une NHS très efficace qui ne peut pas accomplir plus avec un budget si réduit. »

Laurie Taylor à Paul Ormerod: » Quelle est votre évaluation générale de cette étude? »

Paul Ormerod:  » Les économistes accueillent positivement les études sur le bien-être, plus que le simple PIB pour mesurer la richesse d’un pays, ce qui n’a jamais été l’objectif quand il a été créé pour la première fois après la Grande Dépression des années 30. Un des points, en ce qui concerne la politique publique ce n’est pas très utile car nous avons un retard de 50/60 ans sur le bonheur populaire, mais cela ne change rien, en fait la plupart du temps les gens sont assez contents de leur vie. La chose qui a changé le plus dans les dix dernières années, est ce qui est appelé « life evaluation » (l’évaluation de la vie quotidienne littéralement, je pense plutôt au ressenti que nous avons de notre vie en général) eh bien c’est lié au revenu, plus les gens gagnent plus ils sont heureux.. »

Vous croyez que c’est spécifique aux Anglosaxons ou aux économistes de nous livrer cette notion du bonheur?? J’attends vos développements et vos commentaires chers Lectrices et Lecteurs..

Danny Dorling contredit: « Mais quand le revenu des gens augmente ou qu’ils sont promus, leur bonheur augmente moins que le malheur qu’ils ressentent quand leur revenu baisse. Donc une société plus stable avec moins de précarité, avec des gens qui n’ont pas à recevoir des augmentations suivies de baisses de revenu serait une société plus heureuse. Et les gens s’adaptent très facilement alors dans l’année où ils sont promus quand leur revenu augmente, le niveau de bonheur augmente également mais les gens s’y adaptent très rapidement, et voila pourquoi notre ressenti du bonheur n’a pas tellement changé durant cette décennie car notre niveau de vie a augmenté mais pas notre ressenti du bonheur.

L’autre point important c’est qu’il y a un équilibre incroyable entre ce qui nous rend malheureux et ce qui nous rend heureux. Donc on peut dire que ces événements s’équilibrent dans le temps mais l’Etat pourrait beaucoup faire pour atténuer le malheur et prendre en considération le bien-être du peuple. Il y a des gens qui considèrent que gagner la loterie serait un plus mais il a été prouvé que cela ne change pas votre condition de vie alors qu’avoir de l’argent de coté, ne pas avoir à emprunter de l’argent a un effet énorme sur le bien-être.  »

Vous savez je pense que l’on nous propose tout le temps la mobilité sociale comme solution au chômage sinon on nous traite de fainéants mais je vois les familles décomposées et les problèmes des jeunes parents qui n’ont plus l’entourage familial proche pour les conseiller quand ils élèvent les enfants, il n’y a plus cet attachement familial aux grands-parents et cette transmission qu’ils apportaient et qui me semble toujours essentiel. Cet héritage se perd et je trouve cela bien dommage. Je lis ces sondages sur la morosité des Français et je vois que nous ne sommes pas les seuls, est-ce la mondialisation et l’institution du capitalisme qui en est la cause je vous laisse votre réponse si vous m’avez lue vous connaissez la mienne. Je vous encourage à finir l’écoute du podcast si vous le désirez.

Bonne soirée chers amies et amis lecteurs et merci de vos commentaires, de vos tweets et de vos mails. Ce blog existe pour vous et j’espère que vous êtes nombreux à nous lire.

Francoise

@Fran75GB

 

 

 

 

 

Anti-néoliberalisme!

D’après « Reconstruire notre monde commun » la Grande Table le 3 mai 2016, « le philosophe Pierre Dardot, le néo-libéralisme incarne « ce cauchemar qui n’en finit pas » – le titre de son dernier essai, co-écrit avec Christian Laval »,

sous-titre du livre; »Comment le Libéralisme défait la démocratie. » Livre écrit « avec urgence »

eh oui urgence pour l’Etat d’Urgence?

Pour l’interroger aux côtés de Caroline Broué et Antoine Mercier, le philosophe Pierre-Henri Tavoillot ».

lien: http://www.franceculture.fr/emissions/la-grande-table-2eme-partie/reconstruire-notre-monde-commun

Je suis toujours captivée par la Grande Table qui m’apporte cette analyse qui nous manque dans le nouveau journalisme agressif des chaines infos ou des émissions infos qui passent d’un interview sarcastique à l’autre dans le but de faire du buzz et dans lesquelles on n’apprend rien.

sous-titre du livre; »Comment le Libéralisme défait la démocratie. » Livre écrit « avec urgence » eh oui urgence pour l’Etat d’Urgence?

Quelques phrases pour vous encourager à écouter l’émission!

Pierre Dardot: « Le sentiment d’urgence suite à une détérioration, une aggravation, une sortie de la démocratie qui est bien entamée. Avec d’une part un renforcement des dispositifs sécuritaires, consécutifs notamment aux derniers attentats de novembre, les chocs de compétitivité, la politique de déréglementation, de flexibilité. »

Oui Monsieur Dardot je vois un spectacle de violence et de répression inouïe par l’Etat et sa police, casseurs ou pas casseurs, je ressens une réaction de colère dans mon pays, alors que s’ouvre un débat démocratique à tous les niveaux de la société, que ce soit dans la rue ou dans la presse et sur les ondes, un mécontentement chez nos élus et des divergences politiciennes comme j’en ai peu vu, surtout une incompréhension de nous tous et on se demande encore pour combien de temps allons-nous subir cette gestion désastreuse, ce refus d’écouter les besoins du peuple ou de faire semblant et de le nourrir de primes à la casse!

Caroline Broué voit le livre comme « une mise en garde » et ressent à la lecture « une vraie crainte ».

Pierre Dardot y voit « des dangers et des menaces et pas pour nous résigner, au contraire pour nous armer. Ce qui se passe avec Nuit Debout, les mobilisations depuis le 9 mars contre la Loi Travail nous montre que les choses ne sont pas jouées. »

Antoine Mercier:  » Dans votre livre on lit que les crises du capitalisme ne font que le renforcer. »

Pierre Dardot: » La crise est devenue un moyen de gouverner. »  » En même temps il n’y a pas une sorte d’instrumentalisation avant que la crise se déclenche, les néo-libéraux ne veulent pas la crise mais une fois que la crise est déclenchée ils l’instrumentalisent en effet. C’est-à-dire qu’ils utilisent le contexte de la crise pour appeler à renforcer le dispositif qui existe déjà. »

Politiquement c’est certain, cela fait qu’assurer leur pouvoir, économiquement ils se nourrissent de la spéculation après crise et qui rend ce cercle vicieux dont nous ne sortons pas, dont la pauvre Grèce ne sort pas etc..Alors la chasse aux paradis fiscaux dont on nous parle est bien réelle mais la chasse aux spéculateurs financiers, au trading des banques et des fonds, aux bourses est tout à fait légal et ne fait qu’accélérer ce processus de crise que l’on tait.

Pierre Dardot: » La crise systémique sert de justification au mode de gouvernement du néo-libéralisme alors qu’avant elle était appréhendée comme une rupture de l’équilibre et puis ça obligeait à une forme de réorientation comme en 1929, cela ne s’est pas du tout passé en 2008. Donc vous avez un système de pouvoir, un système politico-constitutionnel qui se réclame du néo-libéralisme avec une accumulation de consensus, d’accords. »

Antoine Mercier: » Le néo-libéralisme c’est une contamination de l’Etat et au fond de tout ça une idéologie de l’homme entrepreneur, l’idéal humain c’est l entreprise à tous les niveaux de la société. Puis vous envisagez une sortie. »

Pierre Dardot; » Nous ne parlons pas d’idéologie mais avec Michel Foucault de logique formative ou de rationalité. Quand on parle d’une idéologie on parle d’un corps doctrinal plus ou moins agencé, plus ou moins représentatif avec des débats intérieurs, le courant américain et le courant allemand en 1938.

Mais nous nous situons dans le domaine des pratiques, depuis les années 1980, la plupart du temps ce sont des gens qui sont étrangers au débat argumentatif et n’entendent pas s’occuper de doctrine.

Les normes sont la norme de la concurrence, celle qui fait le cœur normatif du néo-libéralisme, on cherche ce qui marche et on est amené à ce moment-là à sélectionner au fil des pratiques un certain nombre de recettes qui peuvent être transposées ailleurs. Et c’est comme ça que l’Angleterre et les E-Us vont faire école dès Mitterrand il y a certaines choses qui vont être prises par les gouvernements en Europe. Mais il ne faut pas oublier que l essentiel n’est pas la doctrine ,l’essentiel c’est la mise en place des pratiques autour d’un certain nombre de normes. »

Bonne écoute chers Lectrices et Lecteurs et bonne journée!

Francoise

@Fran75GB

 

 

 

 

Nous les pionnières, ep.2 suite

D’après l’émission de the Essay, @BBCradio3, du 15 mars 2016, Episode 2, suite. Madeleine Bunting, auteure et journaliste devant the British Academy: Qui va prendre soin de qui?

lien: http://www.bbc.co.uk/programmes/b073b0x6

« En 2012 Anne-Mary Slaughter écrivit un article dans The Atlantic Magazine pourquoi elle avait décidé d’abandonner son poste de conseillère gouvernementale pour s’occuper de son fils ado. Elle s’est rendue compte qu’elle avait tellement travaillé dans sa carrière et que maintenant elle voulait prendre soin de son fils d’abord et qu’elle pensait que de s’occuper des siens étaient une activité première. »

« Wakie Wakie Good for her..Tout de suite je me suis dit qu’elle avait les moyens de faire ce choix, combien ne l’ont pas. »

« Le fait que s’occuper des siens soit une activité reconnue et essentielle ne fait pas partie du débat public. La génération transitoire est affectée par les réductions budgétaires: le petit déjeuner n’est plus servi à l’école; les patients convalescents hospitalisés sont renvoyés à la maison plus tôt  que prévu; le soutien pour les malades mentaux est fermé; l’aide à domicile pour les seniors est réduite ainsi que les centres de jour pour ceux qui se sentent seuls et abandonnés. »

« Ah je me suis souvenue du breakfast club à Phoenix High School où j’enseignais, près du White City Estate, un des quartiers les plus pauvres de Londres, j’espère qu’il est toujours subventionné. J’arrivais tôt  le matin et les enfants attendaient les quelques profs qui allaient acheter leur bacon butty dans l’espoir d’une offrande, nous le faisions tous en disant demain tu apportes tes sous hein mon petit, mais en sachant parfaitement que l’enfant quittait tous les jours la maison l’estomac vide. »

« Double tâche pour les femmes, car ce sont elles qui représentent la majorité de la population active, et voila que les services sont réduits, que les postes également, que l’on demande à des équipes de collègues proches de refaire une demande d’emploi pour moins d’offres de poste. »

« Ça me rappelle le film des frères Dardenne, »Deux jours, une nuit » avec Marion Cotillard qui frappait à toutes les portes de ses collègues pour garder son poste, il fallait qu’ils lâchent leur prime. Courage et humiliation. »

« Ce sont les femmes qui ramassent les pots cassés, que ce soit s’occuper de parents âgés ou d’enfants. Et tout ceci quand la population vieillit et que les avancées de la médecine permettent aux gens de vivre plus longtemps. Ce sont les familles et les amis qui s’occupent des soins de nos jours. Les femmes qui vivent plus longtemps que les hommes sont obligées de reprendre ce que l’Etat a abandonné et de manière disproportionnée. De plus le changement opéré à l intérieur du cercle familial a lui-même considérablement changé, les divorcés, les célibataires, la mobilité géographique et moins de naissances ont rendu les choses plus dures. »

« Eh bien moi née dans cette génération transitoire, finalement à la retraite depuis 2 ans je suis un exemple typique de cette description de Madeleine Blunting, divorcée avec une fille, je m’occupe de mes deux parents octos, divorcés et veufs eux-mêmes et  qui vivent dans une région différente. Je me suis promise de ne jamais faire porter à ma fille ce que j’ai entrepris avec les parents mais déjà elle vient de me déménager de Londres avec des amis pour que je puisse m’installer près de mon père, le plus perdu des deux..Je pense que je suis loin d’être la seule dans ce cas.

A l’Etat de jouer son rôle! Ils feraient mieux de s’occuper des soins aux seniors et aux proches aidants que du patronat et des réductions d’emploi soutenus par leurs plans sociaux. Oui l Etat Providence auquel nous contribuons activement par nos impôts et nos cotisations sociales j’insiste et qui préfère régaler quelques chefs d’Etat en réunion sans fin au lieu de penser aux siens, tout ceci dans l’espoir de vendre quelques Rafales..la guerre fait vivre.. »

Françoise

@Fran75GB

 

 

La vie associative, publique et privée

 

 

 

Photo: Le Bénévolat hainaut-developpement.be

BBC4, The Reith Lectures 2012 archives, Professor Neil Ferguson, 14 July 2012: « Civil and Uncivil Societies »

lien audio: http://www.bbc.co.uk/programmes/b01jmxsk

Quand il est arrivé au bord de la plage galloise de ses vacances, Professeur Fergusion a découvert qu’elle était couverte de déchets, de bouteilles en plastique etc, et il a demandé aux gens du coin alors qui s’occupe de tout ça?, on lui a répondu eh bien la municipalité devrait mais ils ne le font jamais. Donc il a pris des sacs et tous les jours a commencé à nettoyer la plage et à sa grande surprise, les gens sont arrivés les uns après les autres pour lui donner un coup de main ainsi que le Lyons Club, une association locale.

Professor Neil Ferguson s’est donc intéressé à la vie associative et a vu que le nombre de membres avait considérablement baissé, « que ce soit dans les associations de parents-professeurs ou l’association des joueurs de pétanque. »

« Dans la publication du « Citizen Survey » de 2009-2010 seul un individu sur dix faisait du volontariat en Angleterre. »

Je  me suis demandée ce que donnait le bénévolat en France. En général j’ai toujours imaginé que, fut un temps, les bénévoles étaient des retraités ou des « do-gooders », des bourgeois, bourgeoises ou des croyants qui, pour se donner bonne conscience, faisaient quelques heures de bénévolat par semaine. Eh bien j’avais tort, le bénévolat est florissant en France car le capitalisme a fait ses dégâts et les associations se sont formées pour pallier au manque d’aide sociale.

« Chez les Anglais on pense que rester chez soi devant la télé ou passer des heures devant Facebook auraient pu être la cause de ce désintérêt social. Professor Fergusion cite Tocqueville et l’individualisme qui fait que les gens pensent à eux d’abord puis à l’Etat-Providence qui offre la sécurité aux gens depuis le berceau jusqu’à la tombe, donc pour lui les causes essentielles de cette baisse de participation associative. »

Je ne connais d’Etat qui offre ce confort tel qu’il est décrit, je vois des plans sociaux, des licenciements économiques, des réductions d’allocation-chômage, de la précarité au point que les Restos du Cœur, le Secours Catholique ou le Secours Populaire soient débordés.

Et le Professeur Ferguson de demander  » Vous appartenez à combien de clubs, de gymnase ou d’association caritative? »

Question valable! Alors en ce qui me concerne, j’étais « Foundation member » de mon hôpital local The Chelsea and Westminster. Un jour alors que j’attendais depuis des heures pour être reçue à mon rendez-vous médical qui allait durer 10mn selon la politique du NHS , une jeune fille s’est présentée avec un questionnaire et m’a dit Madame voulez-vous changer les choses? Alors naïve j ai dit oui et j’ai rempli le formulaire. En fait j’ai été conviée à des élections de gouvernance, des conférences médicales intéressantes puis il y avait la publication promo de l’hôpital style newsletter sur papier glacé qui devait coûter une fortune. On faisait des appels pour des nouveaux scanners ou autre outil technologique au-dessus des moyens de l’hôpital mais j’attendais toujours autant pour les rendez-vous sans parler des urgences pleines à craquer..

Puis j’ai rejoint Asthma UK et je dispense les conseils d’une vieille asthmatique à des jeunes qui viennent d’être diagnostiqué sur le forum ou d’autres patients et là on se soutient mutuellement et on y apprend une mine de renseignements utiles.

Je suis heureuse de faire partie de leurs donateurs car c’est un groupe de pression actif au Parlement pour obtenir certains changements dans les écoles, et aussi pour lutter contre la Pollution par exemple. Ils ont une helpline où des infirmières spécialistes répondent aux questions des patients et dispensent des conseils bien utiles. Pas de mal à cela, mais l’existence même de cette association vivant de dons bénévoles est due aux défaillances de l’Etat et du NHS anglais dans ce cas, mais je pense que c’est aussi le cas ailleurs. En voulant instituer des politiques d’austérité et en pressant le citron des services publics, ces associations sont devenues florissantes ou au moins présentes pour offrir un service que sinon les patients ne recevraient pas.

En tirer une morale? Devons-nous être poussés à bout pour réagir et s’associer eh bien non, la cohésion sociale a toujours existé et le besoin de s’entraider aussi mais les adeptes du Big Society comme Monsieur Cameron ou du Vivre Ensemble comme Monsieur Hollande avaient d’autres objectifs en tête que celui de l’entraide altruiste plutôt celui de réduire le budget des dépenses publiques pour payer la DETTE, vous savez cette pieuvre, que l’on doit rassurer et nourrir comme les MARCHÉS, le tonneau des Danaïdes..

Donc Professeur Ferguson et sa lecture de Tocqueville m’ont profondément agacée à 4h du matin, devrais-je continuer pour voir s’il y a une lueur d’espoir, après tout c’est un Écossais qui a fait une ou deux blagues indépendantistes :)) Il n’y a que Brice Couturier de France Culture qui ose citer Tocqueville dans ses chroniques and I am shuddering!

Eh bien non il n’y pas d’espoir chez Professeur Ferguson.. »qui continue en voulant promouvoir les écoles privées et donner des bourses aux plus pauvres pour leur donner une chance dans ce fameux ascenseur social. Il aime la biodiversité c’est-à-dire la concurrence entre les écoles publiques et les écoles privées et flattent le système universitaire américain qui est selon lui le meilleur au monde 21 universités parmi les tops 30. »

Et la dernière question finira mon écoute de cette conférence à laquelle vous êtes les bienvenus^^ « Would Harvard be Harvard if it had been nationalised by the State of Massachussetts? »

Alors chers lectrices et lecteurs à vos commentaires..:)) et bonne journée!

Françoise

@Fran75GB