Archives pour l'étiquette recul et stagnation

Pourquoi les salaires sont-ils si bas?

Ceci est un petit rappel aux libéraux et néo-libéraux de tout poil qui font du salaire bashing et se remplissent les poches de dividendes..enfin moins qu’ils aimeraient puisque les intérêts sont assez bas dans le monde obligataire. Eh oui comme disent les anglophones « you reep what you sow », on récolte ce que l’on sème, et après avoir semé de l’austérité salariale eh bien on a du mal à relancer la consommation qui elle-même booste la production, et fait marcher la carte bleue ou platine selon nos revenus:) et le capitalisme ne peut fonctionner sans prêts et emprunts. Alors voilà nous avons les fameux 62  qui possèdent autant que la moitié de la population mondiale nous disait Oxfam il y a peu de temps..Bates et Zuckenberg et d’autres sont tellement malheureux d’être seuls au top de la pyramide que les voila philanthropes..tout est déductible des impôts évidemment mais quand on croit on pense s’acheter une place au paradis..ah oui le vieux système des grâces qui n’a jamais vieilli..mais qui sait ce que le monde des marchés nous prépare dans cet univers de robots et d’algorithmes..

D’apres The Inquiry, émission de la BBC World Service du 8 Mars, 2016

Lien: http://www.bbc.co.uk/programmes/p03l3jzj

 » le 3 mars comme il le fait tous les jeudi, Justin Firmin se rend au Oval Office, et va apporter les stats de l’emploi au Président des Etats-Unis. Il est Economic Advisor et doit donc apporter les stats au Président avant leur publication officielle. Et la question que lui pose toujours Président Obama est: « What’s going on with wage growth? » (Est-ce que les salaires augmentent?) et la réponse est toujours la même ces derniers mois, « la création d’emplois est stable mais l’augmentation salariale reste un problème. »

« C’est un des plus grands défis économiques de l’instant nous dit Linda Yueh. Les salaires affectent toute l’économie, des intérêts bancaires aux plans d’avenir du pays. Comme la récession est passée, l’emploi est en progression mais les salaires restent beaucoup trop bas. Aux Etats-Unis le salaire moyen stagne depuis plus de 40 ans. Au Japon et en Allemagne les salariés n’ont pas vu d’augmentation de salaire depuis 20 ans. Et c’est un problème mondial, la croissance salariale est restée faible dans le monde entier depuis plus d’une décennie. »

Première Partie: How Low?

Un professeur de LSE, London School of Economics, explique que  » depuis 7 ou 8 ans l’augmentation salariale a été très décevante. Apres la guerre dans les années 50, l’économie était en plein boum, puis pendant les années 70 cela devint plus difficile, il y eut la crise du pétrole et les salaires commencèrent à baisser dans le monde entier. »  » 40 ans de stagnation des salaires moyens, ajoute Linda Yueh, n’a fait qu’empirer avec la crise financière de 2008. » Notre expert continue: » Durant la récession nous avons souffert une réduction importante de la production économique, et comme l’économie s’écroula, aussi s’écroulèrent les salaires. »

Mais nous dit Linda Yueh » certains pays s’en sont sortis mieux que d’autres. » Ainsi notre professeur à LSE nous indique que « la Chine a décidé d’ augmenter les salaires depuis 1980 et même après la crise les salaires ont continué d’augmenter bien que ce soit à un rythme moindre. Il en est de même pour l’Inde et le reste des pays émergents. »

« Le Royaume Uni a le pire record depuis le crise de 2008. Les salaires ont baissé de 10% depuis six ans. Ce recul des salaires est sans précédent. Il faut retourner en 1920 pour voir quelque chose d’équivalent. » Linda Yueh nous informe que « maintenant les salaires augmentent de 2% par an mais ceci risque de se perdre dans la politique inflationniste du gouvernement. »

Deuxième Partie: l’Allemagne

 » Je me souviens du jour où le mur de Berlin est tombé, un jour de joie pour les Allemands, dit un professeur d’économie allemand à LSE, mais il y avait une telle différence entre les salaires des Allemands de l’Ouest et ceux de l’Est, que cela risquait de provoquer un exode de l’Est à l’Ouest. Donc le gouvernement décida de subventionner les salaires de l’Est. Le lever du rideau de fer offrit la possibilité aux citoyens d’ Europe de l’Est de travailler pour l’Allemagne à un salaire nettement plus bas. Ainsi il y eut une grande délocalisation de l’industrie allemande vers les pays d’ Europe de l’Est. D’où la pression sur les syndicats et dans les années 2000, une grande entreprise dont le professeur ne cite pas le nom, dommage mais je ferais ma recherche, menaça les syndicats de délocaliser son entreprise si les salaires allemands ne baissaient pas..Les syndicats étaient prêts à accepter plus de flexibilité dans les entreprises.

Sous la pression de la mondialisation et l’ouverture de l’Europe de l’Est, les Allemands souffrirent d’une stagnation de leurs salaires pour la première fois. l’Economie en souffrit aussi… »

Bien comme d’habitude je vous laisse compléter votre écoute de cette émission qui m’a fascinée, pas que nous ne le savions pas déjà, mais parce que j’entends rabâcher les bienfaits des modèles américains, anglais, allemand au quotidien mes chers auditrices et auditeurs et je bondis!

Françoise                           

@Fran75GB