Archives pour l'étiquette Solidarité

Heureuse année 2017!

Ce matin j’écoutais l’émission #hashtag sur Etre Charlie:

lien: https://www.franceculture.fr/emissions/hashtag/etre-charlie-cest-continuer-vivre-comme-avant-malgre-la-peur

Plusieurs idées ont été soulevées: celle de la peur, celle de continuer à vivre. On ne peut vivre comme si rien ne s’était passé. #JesuisCharlie restera une tragédie de notre histoire. Il faut une certaine force de caractère pour résister. 

4 mn sur ce vécu et ce qui vivent encore les journalistes de Charlie Hebdo. Je vous conseille cette émission ainsi que les écrits de la page de France Culture.

Voyons-nous la France différemment depuis les attentats, France de la liberté d’expression, ne laissons pas les étroits d’esprit remettre nos libertés en question. 

Nous sommes dans une année d’élections présidentielles, on ne peut l’oublier, on ne nous laisse pas l’oublier, #JesuisCharlie est le symbole d’une France solidaire, La France comme j’aime.

Françoise

@Fran75GB

 

L’Invité idées de la Matinale du samedi 5 novembre 2016

photo iphone, concert de chansons du passé reprises en chœur avec accordéoniste..

Comme: 

« Ah ! Le petit vin blanc
Qu’on boit sous les tonnelles
Quand les filles sont belles
Du côté de Nogent
Et puis de temps de temps

Un air de vieille romance
Semble donner la cadence
Pour fauter, pour fauter
Dans les bois, dans les prés
Du côté, du côté de Nogent »

Et la chanteuse..une si belle voix.. lors de ce concert pour personnes agées  mais je ne me souviens plus de leurs noms..mémoire qui flanche img_0032

 

Emission avec Caroline Broué sur France Culture: https://www.franceculture.fr/emissions/la-matinale-du-samedi/la-matinale-du-samedi-samedi-5-novembre-2016

Chers Lecteurs et Lectrices, quelques extraits pour vous encourager à l’écoute!

« Sous le signe de la solidarité et de la fraternité! »

J’attirerai aussi votre attention sur La Fabrique Mediatique avec Bruno Patino alors que Itele est toujours en gréve, on peut se poser des questions sur la qualité des chaines, des émissions, le rôle de la télé dans la vie familiale..

lien: https://www.franceculture.fr/emissions/la-fabrique-mediatique/la-television-daujourdhui-et-celle-de-demain

L’invité, Nicolas Duvoux, sociologue sur la Pauvreté,

Alors qu’on voit ouvrir des centres d’hébergement qui ont été incendiés et il y a une pauvrophobie, et une ère du soupçon dit Caroline Broué..

 » Une lame de fond qui est la précarisation d’une grande partie de la société, 40% de la population mondiale et des responsables politiques qui disent que cette précarité est légitime, que les pauvres sont responsables de leur situation. »

 » Comme on a des situations de chômage que l’on ne peut résoudre cela conduit a une forme de cruauté. »

 » La crise ne conduit pas la société à changer de position et à devenir empathique vis-à-vis des14% de Français qui sont pauvres. »

 » C’est parce que les gens n’ont plus de repères qu’ils cherchent plus fragiles qu’eux, il y a nous, eux d’en-haut et eux d’en-bas. »

 » Ce télescopage entre la pauvreté et la migration est frappant et les droits sont remis en cause, il y a une forme de gouvernement des conduites qui remet à l’écart les sans-abris, les exclus de la société. »

« Le manque de logement, les sans-domiciles, les HLM voient leur population se paupériser à une vitesse extrême. »

Caroline Broué s’adresse à Eric Pliez, président du SAMU social de Paris. qui décrit dans le Monde une situation catastrophique, presque 150 000 personnes à la rue et un dispositif saturé.

Article: http://www.lemonde.fr/logement/article/2016/10/31/il-y-a-urgence-a-trouver-des-places-de-mise-a-l-abri-pour-tous_5022997_1653445.html

Caroline Broué rappelle l’Appel de l’Abbé Pierre de 1954, qu’est-ce qu’il fait qu’on ne bouge pas en France mais Eric Pliez relativise et dit qu’il y a eu de grands élans de solidarité.

Heureusement que nous voyons des gens qui se mobilisent pour aider les Autres..ce ne sont pas les politiques qui le font, soyons clairs, mais les associations qui viennent à l’aide.

Appelons donc à la Solidarité, chers Lectrices et Lecteurs, La France n’est pas un pays de parias. Combattons cette phobie du pauvre dont parlait Caroline Broué, phobie qui me fait honte pour la France, notre pays.

Si vous doutez des chiffres, relisez les stats de l’Observatoire des Inegalités, http://www.inegalites.fr/

Bon samedi!

Francoise

@Fran75GB

 

 

 

Le Post-Brexit..On en sait un peu plus..

Certains parlent d’une « désunion territoriale » , ceci écouté dans la Grande Table de Caroline Broué le mardi 28 juin 2016.

Lien: http://www.franceculture.fr/emissions/la-grande-table-2eme-partie/europe-vers-la-desunion-territoriale

Michel Foucher d’après les chercheurs britanniques: « le niveau de diplôme, les revenus, un passeport peuvent faire la différence ainsi que la dimension régionale telle que l’Ecosse et les catholiques d’Irlande du Nord ont voté pour le Remain, Londres 28 borough sur 33 ont voté pour le Remain. L’âge de ceux qui, retraités, vivent tranquillement dans leur cottage a la campagne. ce que l’on appelle The Englishness, ont voté Leave, c’est l’Angleterre verte contre l’Angleterre noire, comme les régions désaffectées du Yorkshire et du Lancashire qui ont voté Leave et recevaient le plus de subventions de l’UE, l’information n’est pas passée. »

Je me suis demandée dans la poche de qui elles avaient atterri ces subventions européennes, on sait que pour l’agriculture c’est le Duke of Westminster, et le Duchy of Cornwall du Prince Charles qui en bénéficiaient le plus, car c’est la Couronne qui est le plus grand propriétaire terrien…

Michel Lussault nous rappelle le rôle de la mondialisation qui produit de la différentiation a toutes les échelles: « Il y a un processus qui fait que de plus en plus d’individus trouvent des vecteurs pour se différencier: la race, l’activité, le groupe social, l’âge, le niveau de diplôme, l’orientation sexuelle, la culture au sens anthropologique, le régime alimentaire que sais-je. Nous avons une territorialisation de cette variété qui est intense et une territorialisation de rivalité qui nous pose de vraies questions politiques, un défi majeur pour notre société. »

La lutte des classes, il ne faut pas chercher très loin..au niveau mondial elle a pris une dimension inéluctable.

Comme le rappelait Frances O’Grady, secrétaire générale du TUC (congres syndicaliste), dans le Morning Star online « il y a 4 millions d’emplois qui sont liés à l’UE. »  (https://www.morningstaronline.co.uk/a-9526-Post-Brexit-Britain-needs-answers#.V3ihmrgrI2w). Et déjà on reparle de réductions budgétaires et de plans d’austérité au niveau européen.

Michel Foucher: « Si on avait fait un référendum en France on aurait eu les mêmes clivages à une différence près, l’âge.Les anciens au RU, ont la nostalgie de l’Empire, ils ont gagné la guerre, ils n’ont pas besoin de l’UE pour leur rédemption, alors que les anciens en France ont la mémoire, ils ont encore le récit y compris les générations précédentes, ça c’est la grande différence. »

Ainsi Michel Foucher pense « qu’il y aura une négociation et il n’y aura pas de Brexit, car 16 Millions d’un coté et 17 Millions de l’autre il faut s’adresser aux deux dit Johnson dans le Daily Telegraph: pour les uns le frein migratoire pour les autres rien ne change on reste une puissance européenne. Il faut négocier le prix de ce maintien du RU dans l’UE. Et la Reine en fin de regne ne peut pas accepter le démontage de son royaume et d’ailleurs elle est à Balmoral et elle le dit. »

J’ai toujours pensé qu’il y aurait négociation, Hollande criait cocorico: On ne peut leur donner le beurre et l’argent du beurre, plus joliment exprimé^^ en termes politiques dignes de l’ENA mais le contenu est là. Laisser partir le Royaume Uni c’est impensable. Ils ont toujours été dedans et dehors et on les a laissé faire, eh bien on continuera et nous en paierons le prix ainsi que les classes populaires en paient déjà le prix dans les anciennes villes minières du nord chez eux et chez nous, le prix économique et le prix politique de voir le Fhaine raise its ugly head…

Un cauchemar dit l’Edito du musicien du Morning Star Online et un appel à la solidarité. Il pense aux 3 villes les plus désaffectées du nord de l’Angleterre, qui ont été négligées mandat après mandat, quel que fût le parti au gouvernement, aux journaux qui ont répandu la haine comme le Sun, l’Express et le Mail ainsi qu’à Johnson et Farage politiciens eurosceptiques d’extrême-droite.

« What a nightmare this all is. Solidarity, folks. At this moment I’m thinking of Barnsley, Hartlepool, Boston, three of the countless towns so devastated by years of cross-party neglect, places I have performed in many times and have friends who, I know, are at this very moment probably arguing with their fellow workers against the evil the likes of the Sun, Express, Mail, Johnson and, above all, Farage have sown in decent people’s hearts. We must heal rifts, come together, believe in better days. »

https://www.morningstaronline.co.uk/a-629d-Post-Brexit,-we-must-unite-for-better-days#.V3inRbgrI2w

Pas seulement y croire Monsieur le Musicien, ce sera la longue marche^^et déjà nous avons vu et voyons la colère dans les rues de France mais aussi le débat et la réflexion qui s’ensuit. Que l’été nous porte conseil mes amis.

Bonne fin de podcast et tous mes regrets pour le départ de Caroline Broué qui reviendra le samedi matin mais qui a agrémenté mes heures d’écoute sur France Culture.

Francoise

@Fran75GB