Archives pour l'étiquette Souvenirs

Ahhh Deal et les Browns, GB

suite pour mon cousin Roger qui voulait en savoir plus..:))) bin tu t’en souviens? Tu es venu à mon mariage! Ahhhhh nostalgie??^^

Mr. Brown était cordonnier et philosophe! Dans les années 70 il m’a emmenée à ma première réunion du W.E.A, the workers’education association je crois bien. C’était un professeur d’Oxford qui faisait les cours. Je ne me souviens plus de son nom quel dommage! Un grand Monsieur! J’ai tout appris sur l’histoire de l’Angleterre, le Marxisme, la lutte des classes. J’ai rencontré des syndicalistes, des mineurs, des membres du Parti Travailliste et du Parti Communiste anglais.

La vie était rude. En 1973 Edward Heath avait mis le pays au chomâge partiel, the three-day-week. C’était un désastre. Le pays grondait et les mineurs étaient les premiers affectés. J’allais donner un coup de main,  j’allais aux mines distribuer Le Morning Star, que l’on peut toujours acheter ou trouver en ligne de nos jours.

Je pense que je suis partie comme au pair après le bac. J’étais dans une farmhouse perdue dans la campagne, une famille de fous, lui un artiste, elle son esclave et deux garnements impossibles. J’étais bonne à tout faire pour 5 livres sterling par semaine à l’époque. J’avais un jour de congé et j’allais chez les Brown dès la veille et on allait dans les pubs avec le fils Brown et Les mon futur mari. Il avait une Ford Popular orange et passait tout son samedi à la bricoler.

J’allais dans sa famille, son père travaillait pour les chemins de fer anglais, sa femme faisait des ménages..la maison n’avait pas de salle de bains on chauffait la bouilloire dans la cuisine pour se laver et on allumait le gaz pour se chauffer, les toilettes étaient dehors près de la remise à charbon. Mais il y avait un grand feu de cheminée dans le salon et Nessie, la mère de Les faisait des rock cakes et des scones le vendredi soir suffisamment pour le week-end et le samedi soir elle mettait son make-up et elle allait au Bingo, elle gagnait toujours que ce soit des sous ou la dinde de Noel, ainsi elle bouclait ses fins de mois, achetait ses cigarettes..je vous l’ai dit la vie était rude mais on était jeunes., il y avait la musique, la bière, le foot, les amis..Nessie fabriquait son propre vin, de la liqueur plutôt, les Brown aussi je crois..

La semaine on travaillait dur j’avais commencé comme femme de ménage au Royal Hotel à Deal pour £5.50 a week, puis j’avais trouvé un poste de vendeuse chez Riceman’s of Canterbury pour £12.50 a week, une sorte de Galeries Lafayette.. Ils venaient nous chercher en minibus tôt le matin, on passait par des villages..je travaillais au Young Generation Department, on vendait du Cacharel je me souviens. On passait notre semaine à tout briquer, la chef nous aurait fait nettoyer les tuyaux si elle pouvait..Il n’y avait des clients que le week-end et on n’avait pas le droit de rester bras croisés. Une fois par mois, je m’achetais une assiette de Denby pottery.

Suite au prochain numéro…

Françoise

@Fran75GB

 

 

Avoir 90 ans..

D’après « Woman’s Hour » le 21 avril 2016 @BBCRadio4, « Being 90 » et quelques souvenirs personnels.

A l’occasion des 90 de la Reine Jenny Murray interviewe Jackie Markus de 90 ans et Honour Harlow de 99 ans.

« Honour quel est votre secret pour rester active à votre âge? »

 » Rester intéressée par tout ce qui nous entoure. J’ai eu une belle enfance à la campagne. Mon père était fermier. Ma mère venait d’une famille de 17 enfants alors j’ai beaucoup de cousins, bien qu’il ne m’en reste plus tellement. Rester intéressée et éveillée. »

« Et Jackie, quel est votre secret? »

« Prendre la vie comme elle vient et faire de son mieux pour le bien de tout le monde. Ça fait 70 ans que je vis en Angleterre et je suis seule avec mes 4 enfants depuis 45 ans. Je me tourne vers le passé et je me dis que j’ai eu des joies et des peines et  que j’ai essayé de prendre la vie comme elle m’est apparue. »

« Jackie vous êtes née à Bruxelles, comment était l’Angleterre quand vous êtes arrivée en 45? Mariée à votre mari anglais? »

 » C’était très différent paisible, c’était anglais. Il n’y avait que la nourriture qui laissait à désirer. J’étais décidée à faire de mon mieux. Mon mari était là, c’est tout ce qui comptait.  »

« Honour, vous avez eu aussi un très heureux mariage pendant 30 ans, mais vous êtes veuve depuis très longtemps, depuis 31 ans, comment avez-vous géré? »

« J’étais en bonne santé, j’avais le soutien de mes 3 filles, leurs familles et petits-enfants. Je fais partie de la société de théatre amateur, j’ai eu plusieurs bons rôles, nous avons une production en mai et je joue au bridge, un bon jeu de société, et je vais au keep fit et au cours de cuisine française! »

« Jackie et vous comment avez-vous géré le décès de votre mari? »

 » j ai eu Mandy quand j avais 40 ans, et un fils de 24 ans. J ai voulu rendre à l’Angleterre ce qu’elle m’avait donnée, j’ai travaillé avec les personnes âgées pendant 24 ans.

Elles ont conclu que le bridge était essentiel pour garder toute leur tête!

lien: https://itunes.apple.com/gb/podcast/womans-hour/id130950322?mt=2#episodeGuid=urn%3Abbc%3Apodcast%3Ab0770qtx

La première fois que je suis allée en Angleterre je devais avoir 10 ans. C’était chez mon oncle à Plumley dans le nord de l’Angleterre. Il s’était battu dans l’armée anglaise contre Rommel et avait reçu la nationalité anglaise et une bourse d’études à l’université de Manchester. Je me souviens qu’ils faisaient aussi du théatre amateur. Et du tea-time, ce pain de mie blanc avec de la confiture et des gateaux..

Puis j’y suis retournée mais cette fois à Deal dans le Kent une ville contrastée, une ville de mineurs et au bord de la mer le golf et les résidences secondaires. C’était un voyage scolaire, le prof d’anglais du lycée organisait ça, on avait cours le matin puis l’aprem j’allais à la mer avec les copines, on revenait brûlées car le vent de la Manche couvrait la chaleur du soleil et le soir on allait au youth club, les gars buvaient de la bière entre eux et nous on dansait entre filles, j’ai fumé ma première cigarette et j’ai fait trou dans le rideau de ma chambre j’avais honte, ils n’ont pas voulu me reprendre l’année suivante haha no regrets ainsi j’ai connu les Brown et Nanny Brown, ils vivaient à Mill Hill dans le quartier des mineurs. Ils ont changé ma vie.. La suite next time..

Francoise

@FranGB75