Archives pour l'étiquette Théatre

Philippe Torreton, Première Partie

philippe-torreton-jouera-cyrano-de-bergerac-demain_1811743_660x372

Photo:

Philippe Torreton. De Mémé à Cyrano de Bergerac

letelegramme.fr

D’après la Matinale Culturelle de Vincent Josse sur France Musique le 25 janvier 2016, quelques extraits..

La derniere fois que j’ai vu Philippe Torreton c’était comme invité de Ruquier  à #ONPC quand ce dernier recevait Mme Taubira et j’ai été impressionnée par sa fougue et son verbe..donc ravie de voir qu’il était l’invité de la Matinale Culturelle.

Vincent Josse reçoit Philippe Torreton avec un air d’une chanteuse, Jeanne Added, qu’il a choisie pour la force de sa voix. Je vous ai choisi la chanson que j’aime bien: You Tube

Découvrir les goûts musicaux des autres est toujours passionnant je trouve. Il y a également cette émission de BBC Radio 4, oh qui doit dater des Calanques et qui s’appelle « Desert Island Discs », ce sont les disques que nous emporterions sur une île déserte. Eh bien qui aurait cru que Philippe Torreton était fan de François Valéry dans son enfance! Voila « Dreaming Blue » où il chante avec Sophie Marceau: You Tube

Mouhahahaha  il fallait que je fasse ce petit retour en arrière :)))

Philippe Torreton se décrit comme quelqu’un de timide, « un impulsif calme »-« un oxymore » ajoute-t-il- qui  » aspire au silence et dont les yeux ont besoin d’un grand paysage, de plages de rien. » 

Grande tristesse car Philippe Torreton devait jouer « Othello » avec le metteur en scène Luc Bondy qui vient de décéder. Il écrit un livre  à ce sujet. Il va donc jouer Cyrano au Théatre de la Porte St-Martin.

ll est vrai que j’ai acquis de bonnes ou mauvaises habitudes comme Philippe Torreton en ce qui concerne la nouvelle technologie. Ainsi il dit en parlant du « petit appareil »: »On peut écrire, on peut écouter de la musique, cela correspond  exactement  à mon impulsivité et j’ai besoin de ça, j ai besoin de quand j ai quelque chose à écrire de pouvoir le faire tout de suite et quand j’ai quelque chose à écouter.. » 

Pour moi il s’agit de ne pas oublier, je sais que la vie va me rattraper, que les mots vont me manquer et je me dirais mais qu’est-ce que c’était que j’ai entendu ce matin et qui me plaisait tant? Alors je note sur mon smartphone mais je repris l’usage de petits carnets depuis que j’écris sur le blog: les jolis carnets de Gallimard qui ressemblent  à de futurs livres que j’écrirais peut-être un jour :)) sourire, et je me sens ainsi sur le bon chemin de la case mémoire.

Voici la fin de cette première partie que je qualifierais de culturelle, la deuxième concerne les idées politiques actuelles de Philippe Torreton.

 

Françoise                          @Fran75GB

 

 

 

 

Comédie Française: Ecoles d’acteurs

Pour ma nièce Louise..

Quand elle était petite elle inventait des spectacles de toutes pièces, l’histoire, son déroulement, les costumes, les répétitions, c’était pour moi un grand moment des vacances familiales.

Il y a deux ans j’ai eu la joie de l’emmener avec son grand-père de 84 ans à la Comédie Française voir le Tartuffe de Molière. Moi la tantine prenant de l’âge je piquais honteusement du nez vers la fin de la pièce mais quand je guettais son visage, elle rayonnait.

Tu verras Louise on sent chez cette actrice la passion du métier.

https://itunes.apple.com/gb/podcast/comedie-francaise-ecoles-dacteurs/id549022629?mt=2&i=350889546

Françoise Gillard, sociétaire de la Comédie Française 

Françoise Gillard est arrivée à Paris de Belgique, née à Charleroi, elle avait étudié au Conservatoire de Bruxelles et n’avait pas choisi la France plus que ça.

Je pense qu’elle croit au destin mais sans fatalisme plutôt comme un champ d’opportunités à saisir:  » Dans la vie, il n’y a pas de hasard, les choses se font parce qu’elles doivent se faire. » Et plus loin: » Quand les portes s’ouvrent c’est qu’il y a un chemin à faire. Quand elles ne s’ouvrent pas au bout d’un moment, il faut se dire ce n’est pas le bon chemin. »

Son parcours est attachant, composé de rencontres et d’anecdotes: « Quand on commence tout va très vite.. »

Elle a commencé sa carrière grâce à Adrian Brine qui avait monté  » Le mari idéal » d’Oscar Wilde au Théatre Antoine et a dû remplacer une jeune actrice au bout de 8 mois. Une chose en entraîne une autre et c’est quand elle est en tournée à Lyon pour cette pièce qu’elle rencontre Catherine Salviat, là pour voir une autre pièce qui ne se jouait pas. Puis comme Françoise l’a impressionnée elle l’a recommandée à Philippe Adrien. Ainsi elle est devenue pensionnaire.

Françoise Gillard nous raconte « comme elle est rentrée à la Comédie Française naïvement. »Elle a même demandé un jour de réflexion tant cette nouvelle aventure lui semblait sérieuse puis elle s’est reprise! Que savait-elle de la Comédie Française si ce n’est ce que lui avait peint son professeur de Français au lycée, « une amoureuse de Molière »!

En fait elle nous conte une historiette touchante: « Son professeur leur avait dit qu’il y avait un buste de Molière que l’on pouvait caresser. Alors quand elle est arrivée elle a cherché le buste et à chaque fois qu’elle passe devant elle le caresse en ayant une pensée pour son professeur! »

Françoise Gillard a également tourné trois fois avec Alain Resnais quand elle était toute jeune. Elle a eu un petit rôle dans « Pas sur la bouche ». « Alain Resnais aimait les acteurs de théatre. On répétait les films en amont en studio comme au théatre. »  Quand elle l’a rencontré pour la première fois,  il lui avait décrit le rôle « comme si c’était le premier rôle du film. Elle ajoute: » Il m’avait fait développer tout un imaginaire autour de ce personnage, qui n’était pas énorme, mais je m’étais dit c’est incroyable.. c’était un vrai gentleman! On avait l’impression qu’il vous faisait un cadeau énorme! »

Voilà un aperçu de ce podcast qui fait partie d’une série sur les comédiens de la Comédie Française et leurs parcours dans la section des podcasts archives de @franceculture

Enjoy!

Françoise        @FranGB75