Archives pour l'étiquette Vie

Franglais..Bloody 2016

photo iphone des Salins,  j’avais besoin de retrouver le soleil qui brille sur les flots, de sentir ses rayons sur le mouvement de la vague, la force de la rive, des rochers qui bordent le paseo  maritimo le long des Salins à l’Ayguade. Me sentir bien ancrée mais respirer l’air marin et contempler l’horizon.

Voilà je viens de passer 3 jours dans le sud et entre les retards « 30mn garantie impeccable du tgv lyria »- non mais dit tel quel..le petit rire de la fin suite à la sincérité des mots suisses-et celui de plus de 2h30 suite à un pauvre être qui s’était jeté sur la voie, le séjour a été bref et pluvieux.! Mais nous avons emmené Maman chez le Grec pour ses 89 ans et nous avons ri.

« S’il est rare de parvenir à éviter tous les tunnels de la vie, d’ordinaire quelque chose nous permet de retrouver la lumière. « Jonathan Coe

Too right but what a « bloody » year, in all sense of the word..je vous avais prévenu, j’avais dit franglais..eh oui le probleme du bilinguisme on se sent capable de jongler dans les deux langues mais pour donner le ton juste il faut parler les deux langues correctement, et on a le mot exigeant..

Hier le décès de Leonard  Cohen,  » Hey, that’s no way to say goodbye ».. dont le départ a presque effacé la venue de Trump qui manque totalement de goût et de poésie..quel contraste, mais c’est la vie sans réversibilité.. »The answer is blowing in the wind.. » a chanté Bob Dylan..

Une année de tristesse quand on pense à l’Autre..entre les guerres, les attentats, les migrations noyées, une année de souffrance car elle reste sans réponse..on en perd la raison. Alors s’exprimer, se tourner vers les lettres et les poètes, les philosophes, ceux qui savent nous apporter des certitudes ou pas, ceux qui savent nous faire rêver…

« Love will find a way through paths where wolves fear to prey. » Lord Byron

Bon samedi chers Lectrices et Lecteurs..

Francoise

@Fran75GB

 

 

 

 

 

« Me time » ou « du temps pour moi »

Photo: débordée ; marieclaire.fr

D’après l’émission « Late night woman’s hour » , « A brief history of Me time » le 25 février 2016 @BBCradio4

le lien : http://www.bbc.co.uk/programmes/b0717nwy

Ceci est pour mon amie Aude rentrée du travail, préparait le dîner  ou faisait la vaisselle ou mettait la machine à laver hier soir pendant qu’on parlait au téléphone, et j’entendais ce bruit d’eau et de machines puis je me suis souvenue du bon temps, celui où « Multitasking » se faisait sans qu’on ait inventé le mot. 

J’ai mis ce podcast sans savoir à quoi m’attendre. C’est Laurence Laverne qui présente et elle est « witty » pour moi, elle a le sens de l’humour britannique et chaleureuse. 

Ces deux dernières années, depuis que j’ai pris ma retraite, c’est ainsi que je me sens, débordée, qui l’aurait cru? Je suis « proche aidant » comme ils disent de nos jours et dès aujourd’hui ou même hier et avant-hier je revendique mon temps libre:))).

J’ai toujours eu besoin de « Me time », retrouver mon espace quoi: voici ma liste, vous faites la vôtre?

  • Mettre la radio, écouter une émission du début à la fin et jouer les grincheuses pas toujours joyeuses sur twitter
  • Mettre le téléphone sur silencieux au cas où il y a encore une crise familiale et il faut que j’intervienne
  • Prendre mon petit déjeuner tranquille en finissant de lire les journaux de la veille
  • Prendre une bonne douche et prendre le temps de me mettre de la crème et de me recoiffer le moral
  • Sortir, prendre de l’air sans aller faire les courses
  • Faire du lèche-vitrine sans intention d’acheter, puis rentrer, essayer et céder
  • Prendre mon café au zinc et écouter les conversations des autres
  • Discuter foot avec le gars du kiosque quand j’achète l’Equipe, le Monde et l’Huma quand je suis en France
  • M’acheter le Times quand je suis à Londres juste pour les mots croisés et les coded words.
  • Me faire à manger ce que je veux, ne pas avoir d’heure ou aller au pub for sausages and mash et ne pas compter les calories. discuter du brexit avec le jeune serveur, flirter..another glass of wine.. 
  • Faire un siestou dans mon fauteuil la bouche ouverte et les mots croisés sur les genoux
  • Faire une balade et respirer pour mériter mon temps à venir devant l’ordi à lire, écouter, voir le monde, écrire et m’indigner
  • Regarder Direct AN quand il pleut des cordes

Bon on pourrait en rajouter hein mais écoutons plutôt l’émission:

Mags MacKean était une grande journaliste et « se sentait de plus en plus débordée, elle commençait à avoir un sens de déjà vu ». Ah ça ma chérie c’est fatal! Quand tu sens que les jours se répètent, it’s time to quit, laisse tomber..Oh je sens que je vais passer d’une langue à l’autre, c’est ainsi le bilinguisme on n’est jamais parfait mais on ressent à 100% que l’on emploie le mot juste, que ce soit dans une langue ou l’autre..

« Tant que j’étais occupée tout allait bien et je pouvais ignorer les messages que m’envoyait mon corps »..hmmm tu as  tout compris camarade, ma sœur, combien de fois ai-je ignoré les signes..effet boomerang je dirais..enfin on y pense après ..et on se fait des promesses, never again, jamais plus..yeah right..

« Et ce besoin de plein air, dès que je quittais la ville, il fallait que j’aille battre la campagne, faire de l’escalade, sentir le vent sur mon visage. »..tout à fait d’accord ce besoin de respirer, de s’exercer, de bien transpirer, de tout oublier..et pour finir « that’s when I quit my job, c’est quand j’ai donné ma démission. » Lucky you, je veux dire quelle chance tu as, parce que certains d’entre nous ne peuvent donner leur démission la vie continue..Elle a écrit un livre: » The Upside Down Mountain ».

« Quant à Amanda Owen, elle est bergère dans les dunes et elle a 8 enfants.. » Oups, c’est là où on se fait toute petite et on se dit what I am moaning about, de quoi je me plains.. » Sa journée est plus que pleine, ça dépend des saisons, très consciente du temps qui passe, de la lumière matinale et de l’obscurité du soir, elle n’a pas la wifi. Pour certains c est le rêve vivre loin de la technologie prés de la terre, mais elle a 8 enfants dont elle doit s’occuper sans parler des 1000 moutons!Mais c’est ce que elle a choisi, qu’elle aime qu’on ait besoin de moi.Elle se réveille à 6h, les enfants ont besoin de routine et le premier part à l’école à 6h45. Puis on va nourrir les moutons. Ce matin il neigeait et ils avaient faim car c’est l’époque où les brebis sont pleines, c’est-à-dire qu’elles sont enceintes. » Elle a écrit un livre: »A Year in the Life of the Yorkshire Shepherdess. »

Madeleine Bunting a écrit  » The Plot-A Biography of English Nature. »  » Il faut faire la différence entre « leisure time », les loisirs, qui étaient associés à l’appartenance à une classe aisée qui avait le temps et les moyens d’avoir des loisirs; de nos jours les mêmes individus aiment dire qu’ils sont tellement occupés. C’est devenu une manière de dire Hello!  » Hello I’m so busy! »..Sourire..people come to mind, vous en connaissez tous surement de ces individus qui aiment ne pas avoir une minute à soi..

« Ce sont les femmes qui parlent de « me time », les hommes jouent au golf, (hahaha j’ai ri) ajoute Madeleine. C’est un phénomène récent, une dizaine, quinzaine d’années. C’est presque une excuse, un moment d’anxiété, une revendication.. »

Katherine Whitehorn, journaliste, chroniqueuse au Observer depuis les années 50, revient en arrière. « Ce Me time est-ce moi qui me rend me heureuse ms je peux rendre les autres malheureux par là-même ou est-ce « for God’s sake » (pour l’amour de Dieu) je peux avoir un peu d’espace! »  » Les femmes savent très bien faire plusieurs choses à la fois, « multitasking » ou l’art d’accomplir plusieurs  tâches la fois! »

Vous finirez ce Podcast? Il y a tellement d’histoires intimes et de rires entre ces femmes qui se racontent leur vie et leur perception du « Me time ». Je vous le recommande chaleureusement.

Françoise

@Fran75GB

 

 

 

 

 

 

 

Philippe Torreton, Première Partie

philippe-torreton-jouera-cyrano-de-bergerac-demain_1811743_660x372

Photo:

Philippe Torreton. De Mémé à Cyrano de Bergerac

letelegramme.fr

D’après la Matinale Culturelle de Vincent Josse sur France Musique le 25 janvier 2016, quelques extraits..

La derniere fois que j’ai vu Philippe Torreton c’était comme invité de Ruquier  à #ONPC quand ce dernier recevait Mme Taubira et j’ai été impressionnée par sa fougue et son verbe..donc ravie de voir qu’il était l’invité de la Matinale Culturelle.

Vincent Josse reçoit Philippe Torreton avec un air d’une chanteuse, Jeanne Added, qu’il a choisie pour la force de sa voix. Je vous ai choisi la chanson que j’aime bien: You Tube

Découvrir les goûts musicaux des autres est toujours passionnant je trouve. Il y a également cette émission de BBC Radio 4, oh qui doit dater des Calanques et qui s’appelle « Desert Island Discs », ce sont les disques que nous emporterions sur une île déserte. Eh bien qui aurait cru que Philippe Torreton était fan de François Valéry dans son enfance! Voila « Dreaming Blue » où il chante avec Sophie Marceau: You Tube

Mouhahahaha  il fallait que je fasse ce petit retour en arrière :)))

Philippe Torreton se décrit comme quelqu’un de timide, « un impulsif calme »-« un oxymore » ajoute-t-il- qui  » aspire au silence et dont les yeux ont besoin d’un grand paysage, de plages de rien. » 

Grande tristesse car Philippe Torreton devait jouer « Othello » avec le metteur en scène Luc Bondy qui vient de décéder. Il écrit un livre  à ce sujet. Il va donc jouer Cyrano au Théatre de la Porte St-Martin.

ll est vrai que j’ai acquis de bonnes ou mauvaises habitudes comme Philippe Torreton en ce qui concerne la nouvelle technologie. Ainsi il dit en parlant du « petit appareil »: »On peut écrire, on peut écouter de la musique, cela correspond  exactement  à mon impulsivité et j’ai besoin de ça, j ai besoin de quand j ai quelque chose à écrire de pouvoir le faire tout de suite et quand j’ai quelque chose à écouter.. » 

Pour moi il s’agit de ne pas oublier, je sais que la vie va me rattraper, que les mots vont me manquer et je me dirais mais qu’est-ce que c’était que j’ai entendu ce matin et qui me plaisait tant? Alors je note sur mon smartphone mais je repris l’usage de petits carnets depuis que j’écris sur le blog: les jolis carnets de Gallimard qui ressemblent  à de futurs livres que j’écrirais peut-être un jour :)) sourire, et je me sens ainsi sur le bon chemin de la case mémoire.

Voici la fin de cette première partie que je qualifierais de culturelle, la deuxième concerne les idées politiques actuelles de Philippe Torreton.

 

Françoise                          @Fran75GB